Les Chroniques Pressées
Une question, une réponse  : le tout en une seule phrase !
Attention, exercice de concision difficile mais qui permet une rencontre flash et explosive !

 

*********************************************************************************************************
***Règlement ***
N’importe qui peut participer du moment qu’il :
 
* est un auteur ayant déjà publié un livre ou une nouvelle en auto-édition ou en maison d’édition
* choisit entre « FLASH AUTEUR 0 – un livre flashé » ou « FLASH AUTEUR 0 – plusieurs livres flashés »
* me demande le questionnaire (doc word) et me le retourne par MP sur FB ou par mail rempli intitulé « FLASH AUTEUR – son nom »
* répond aux questions en une seule phrase (de la majuscule jusqu’au point = soit une phrase simple, soit une phrase complexe)
* partage au moins un autre Flash Auteur ou une chronique sur son profil ou un groupe FB afin de faire connaître d’autres auteurs (exception pour les auteurs n’ayant pas FB) !
* patiente pour la publication de son Flash Auteur, car les publications des Chroniques Pressées paraissent au rythme d’une parution par semaine avec alternance des menus pour éviter de lasser les lecteurs (de plus, le but du Flash Auteur est de mettre en avant les auteurs et donc de laisser de l’espace à chacun pour avoir sa part de visibilité !)
*********************************************************************************************************

Bonjour mes lecteurs pressés ! 😀

Voici un Flash Auteur labyrinthe écrit par un maître de la langue française, j’ai nommé Alain Anceschi !

Auteur, mais pas que !

Notre cher Alain Anceschi est également connu pour ses talents de correcteur et son travail fabuleux au sein de la maison d’édition ROD où vous pouvez retrouver son livre et bien d’autres !

 

Il est grand temps d’en savoir plus sur…

 

Alain Anceschi

*** Questions avant lecture du livre ! ***

 

Je suis très heureuse qu’ALAIN ANCESCHI ait accepté de se prêter à l’exercice difficile de « la réponse en une phrase » et le remercie pour sa participation !

 

PHOTO MOI ANGE DEMON

Alain Anceschi,

auteur du livre L’ANGE GARDIEN ET LE POLTERGEIST

publié aux Editions ROD

 

 

Alain Anceschi vu par Alain Anceschi

 

1. Quel genre d’écrivain es-tu ? En une phrase ou un mot !

Un écrivain qui, après avoir dépassé la cinquantaine et avoir écrit quelques histoires pour se faire plaisir, s’est dit un jour : « Pourquoi ne pas essayer d’en éditer une pour en faire profiter les autres ? »

2. Comment te vient l’inspiration ? En une phrase !

En vérité, je me rends compte de ce phénomène lorsque mon épouse me dit : « Ohé ! Je te parle ! », alors qu’un étrange scénario, généré par un infime détail ou par une parole qu’elle vient de prononcer (preuve que je l’écoutais tout de même « un peu »…) est en train de prendre forme dans mon esprit !

3. Pourquoi est-ce que tu écris ? En une phrase ! (On ne triche pas ! Je surveille)

Pour exprimer mon imaginaire, mes émotions, ne plus les garder emprisonnés dans ce cerveau bouillonnant de pensées que j’ai parfois du mal à maîtriser.

4. À quoi servent tes écrits, à ton avis ? En une phrase, toujours !

Ils me servent tout d’abord à me vider de mes émotions, d’une grande sensibilité enfouie sous ma carapace, derrière une forme d’humour dont j’use tout particulièrement, et puis aussi (et surtout) pour partager cette part d’imaginaire et ce débordement de sentiments avec les lecteurs qui veulent bien rentrer dans mon monde.

5. Pour quel(s) lecteur(s) ? En une phrase, encore !

Pour un large lectorat, pour tous ceux qui seront attirés par le résumé, le genre littéraire, ou après avoir feuilleté quelques pages (+ de 14 ans conseillé).

(Intervention des Chroniques Pressées :

« Et à ne pas lire le soir et la nuit pour les Mélodie » xD)

6. Quel est ton auteur favori (roman, théâtre ou poésie) ? En une phrase et un titre d’oeuvre si tu veux !

Question difficile, car il y en a tellement, mais je citerai Paulo Coelho, avec L’Alchimiste, qui est une œuvre ancrée dans ma mémoire depuis de nombreuses années, puis ceux qui ont développé mon envie d’écrire : Edgar Allan Poe, Stephen King, Bernard Werber, John Grisham, mais aussi John Irving, Ken Follett, Clive Cussler, Wilbur Smith… et tant d’autres.

7. Quel livre t’a le plus marqué ? En un titre et éventuellement quelques mots du pourquoi !

L’Épopée du buveur d’eau de John Irving, parce qu’il m’a tout d’abord interpellé de par sa singularité, et ensuite par l’histoire de Fred « Bogus » Trumper, cet antihéros qui m’a fait sourire, mais qui m’a aussi beaucoup ému.

8. Quel est ton personnage préféré tout texte confondu ? Présente-le en une phrase et quelques mots !

Alexandre Osipov, un jeune officier de la cavalerie cosaque, des derniers moments de la paix avant Sarajevo jusqu’aux années qui ont suivi la Première Guerre mondiale, une saga en neuf tomes intitulée Osipov, un Cosaque de Légende, de l’excellent écrivain Philippe Ehly (que j’ai souvent tendance à comparer à Ken Follet… même si cela le gêne un peu !).

9. Quel est le mythe que tu préfères ? En une phrase !

Sysiphe, qui pousse inlassablement sa pierre, conscient de l’inutilité de sa tâche et de la certitude de son sort, mais se sentant libre de réaliser cette absurdité et de parvenir à un état d’acceptation, car, certes, il n’a pas d’espoir, mais « il n’est pas de destin qui ne se surmonte par le mépris ».

10. Complète ce début de citation d’Apollinaire : « Il est grand temps de rallumer… » En quelques mots ou une phrase, au choix !

« Il est grand temps de rallumer » la flamme de la tolérance et de l’amour universel.

11. Quelle est ta citation de cœur (qui t’a marquée, qui te définit ou qui te guide pour écrire ?) Là ça peut dépasser une phrase, la faute à l’auteur cité !

Celle du romancier et théoricien de l’écriture Jean Ricardou :

« Le récit n’est plus l’écriture d’une aventure, mais l’aventure d’une écriture », et depuis l’édition de mon premier roman, en effet, quelle superbe aventure que l’écriture !

 

 

COUV. PREMIERE L'ANGE GARDIEN Petit format

En pleine nuit, garé au bord d’une petite route de campagne, sous un véritable déluge qui l’a contraint à s’arrêter, Richard Deléant fait le point sur la lente construction inachevée de son existence.

Marié à trois reprises, autant de fois divorcé, père de trois enfants qu’il adore et grand-père quinquagénaire au physique encore avantageux, il rêve toujours d’une fin heureuse, du grand « Amour Éternel »… indestructible.

Mais le destin en a décidé autrement.

La « Faucheuse » est là, tapie tout juste derrière lui, Richard est pile à son rendez-vous, et l’heure a maintenant sonné…

« Un minuscule point lumineux.

« Une étoile solitaire perçant la noirceur du fin fond de l’Univers.

« Une oasis de lumière au milieu des ténèbres. »

Richard n’est plus, mais une autre vie s’offre à lui, une existence que la première entité qu’il rencontre dans l’au-delà, un archange, un des plus puissants êtres de lumière, appelle « éternité ».

Mais que va-t-il faire de toute une éternité ? Pourquoi lui refuse-t-on de revoir ses enfants ne serait-ce que quelques instants, alors qu’il sait qu’un puissant esprit frappeur, en toute impunité, ne cesse de redescendre sur Terre afin de tourmenter de pauvres êtres humains ?

ff

Le titre L’Ange Gardien et le Poltergeist vu par Alain Anceschi

 

1. Pourquoi ce titre ? En une phrase, on continue !

Parce qu’il est bien question d’ange gardien et de poltergeist, mais révéler les raisons du choix de ce titre serait dévoiler une partie de l’intrigue.

2. Que t’inspire-t-il, à toi ? En une phrase, courage !

L’espérance d’une vie après la mort, puisqu’il est question d’entités qui ne peuvent exister que s’il y a vraiment un « après ».

3. Qu’aimes-tu dans ce titre ? En une phrase !

Que l’on me demande souvent ce qu’est un « poltergeist » (tout en le prononçant à la française), ce qui me fait sourire et que j’ai heureusement prévu d’expliquer dès les premières lignes du roman (au cas où), et que l’on prononce phonétiquement « pol-teur-gueïst », de l’allemand « poltern », faire du bruit, et « geist », esprit, soit le fameux « esprit frappeur » qui vient tirer sur vos draps et mâchouiller vos orteils pendant que vous dormez… brrr !

4. Quel lien avec ce que tu racontes ? En une phrase et sans trop en dire bien sûr !

Au risque de me répéter : parce que dans ce roman, il s’agit bien d’une histoire où sont présents un poltergeist et un ange gardien, tout simplement !

5. Si tu devais résumer ton livre en une seule ligne d’horizon à l’image de mes EN UNE LIGNE, que dirais-tu ?

 L’Ange Gardien et le Poltergeist : une thérapie pour les endeuillés ? 

 

gg

Richardun père et grand-père quinquagénaire et fringant qui, brusquement décédé, ne comprend pas qu’on lui refuse de redescendre sur Terre, ne serait-ce qu’un court instant, pour faire ses adieux aux personnes qu’il aime le plus au monde ;

Zacharie, un autre esprit, qui, contrairement à Richard, a la possibilité de retourner chaque jour sur Terre pour… Vous verrez bien !

L’Ange Gabriell’être de lumière qui, entre Richard et Zack – et malgré sa haute position dans les sphères supérieures du paradis –, a beaucoup de mal à faire passer les messages divins à ces deux drôles d’anges !

Jean Clair, un personnage peut-être pas si clair que ça…

gg

Les personnages de L’Ange Gardien et le Poltergeist vus par Alain Anceschi

 

1. Les prénoms de tes personnages ont-ils une importance ? En une phrase, toujours !

Oui, surtout pour l’un d’eux !

2. En quoi ? Une phrase, pas plus !

Car cela m’a permis un jeu de mots qui caractérise justement ce qu’a vécu ce personnage durant sa vie terrestre.

3. Font-ils passer un message ? Si tu as besoin de rajouter quelque chose à la question précédente, mets-le ici !

Je ne pense pas que les prénoms fassent passer un message, mais les personnages oui, bien sûr !

4. Qu’est-ce qu’un prénom représente pour toi ? Ton avis personnel en une phrase !

Tout d’abord, une simple identité, mais peut-être aussi le souvenir confus de personnes que l’on a côtoyées durant notre existence, et dont les prénoms se sont inconsciemment couchés sur le papier !

5. Quel est le personnage de ton roman que tu préfères ? Son nom et une petite présentation de lui en une phrase !

Sans aucune hésitation : Zacharie, dit « Zack » ! 

6. Pourquoi ? Ton explication en une phrase !

Parce que c’est un pauvre gars qui a eu la malchance d’avoir une vie terrestre misérable.

7. Celui qui te ressemble ou t’a ressemblé ? En une phrase !

Richard, pour son côté « papa-poule », attaché à sa famille, éternel amoureux, même si dans chaque personnage (sauf les méchants), il y a inévitablement un peu de moi…

8. Le personnage que tu aimes le moins de ton roman, s’il y en a un ? En une phrase, on n’oublie pas !

Jean Clair, un vrai psychopathe, mais d’autres aussi, un peu moins méchants que lui mais tout aussi détestables.

9. À quel personnage de ton roman, selon toi, faudrait-il ressembler ? En une phrase !

Joker ! Vu que mes personnages principaux sont des esprits, donc morts, je ne souhaite à personne de leur ressembler !

10. À quel personnage ne faudrait-il surtout pas ressembler ? En une phrase !

À ce satané Jean Clair, évidemment, car lui est encore bien vivant !

11. Comment as-tu fait naître tes personnages ? En une phrase, oui c’est dur, je sais !

Difficile à dire, si ce n’est qu’ils sont peut-être nés de l’idée que je me fais du Bien et du Mal.

12. Quel personnage de ton histoire, pour toi, sera inoubliable ? En une phrase !

Zacharie, dit « Zack » encore lui !

(Intervention – encore – des Chroniques Pressées :

« Je confirme ! C’est lui qui m’a le plus marquée et qui m’est inoubliable ! »)

 

 

L’intrigue en quelques mots

Une mort inattendue, une rencontre improbable avec un Ange Gabriel plutôt cocasse, une histoire de vie gâchée, des découvertes sur l’au-delà, un Poltergeist et un choix à faire pour Richard : ne plus revoir sa famille ou transgresser l’interdit divin ? Voilà les ingrédients de L’Ange Gardien et le Poltergeist avec beaucoup d’humour et une pincée d’émotions !

Que deviendront à la fin Richard et le pauvre Zacharie ?

Comment finiront l’Ange Gardien et le Poltergeist ?

À vous de le découvrir 😉

(par Chroniques Pressées)

 

L’intrigue de L’Ange Gardien et le Poltergeist vue par Alain Anceschi

 

1. Est-ce que cette histoire est tirée de choses que tu as vécue ? En une phrase, si possible !

Dieu merci, non, puisque je suis encore là pour en parler, mais elle m’a effectivement été inspirée par deux EMI (expériences de mort imminente), ainsi que par le témoignage d’un (très) proche qui « serait » passé quelques instants de « l’autre côté »…

2. As-tu imaginé la fin de l’histoire avant d’avoir le début ? En une phrase !

Peut-être pas avant le début, mais très rapidement après… et pourtant, elle a quelque peu changé en cours d’écriture.

3. Est-ce que l’histoire actuelle est similaire à tes premières idées en écrivant le texte ? En une phrase !

Oui, si ce n’est que quelques scènes et autres personnages sont venus s’y greffer en cours d’écriture, et puis comme je viens de le dire précédemment, la fin a également pris une autre tournure.

4. Est-ce que tu aimes ta fin ? Explique-nous en une phrase sans trop en dire !

Oui, je l’aime beaucoup, car elle m’a moi-même surpris, vu que j’avais déjà écrit les trois quarts de mon roman lorsqu’elle s’est imposée à moi avec évidence.

5. Que faut-il retenir de ton histoire ? En une phrase, c’est important !

Qu’elle démontre que la Vie et l’Amour sont des trésors inestimables !

6. Quel message as-tu voulu faire passer ? En une phrase, ça continue !

Peut-être de profiter de chaque instant sur notre belle Terre, car même si l’on espère secrètement se retrouver un jour dans une vie parallèle, dans un paradis à la mesure de notre imagination, dans le doute, profitons à fond de celle-ci.

 

 

Le mot de la fin d’Alain Anceschi

En quelques lignes !

 

Pourquoi devrait-on lire ton roman ? 

Parce qu’il a été écrit en toute humilité, avec humour, de manière à dédramatiser ce sujet, par un nouvel auteur qui souhaite tout simplement que des lecteurs découvrent et apprécient son univers.

Que dirais-tu pour nous le faire ouvrir et lire ?

Je citerais peut-être ce qu’un journaliste littéraire d’un grand quotidien a écrit au sujet de cet ouvrage : « Une thérapie pour les endeuillés ! Un roman qu’on aime à mort ! ».

ff

Si vous désirez percer tous les secrets de l’au-delà,

des Anges Gardiens, des Poltergeists

et autres « bondieuseries » sur un ton désopilant,

alors plongez dans cette histoire qui fait sourire et frissonner !

dd

Si Alain Anceschi vous a convaincus, 

achetez ici son livre L’Ange Gardien et le Poltergeist :

en numérique ou en broché !

 

 

C’était Mélodie Ambiehl aux questions et l’auteur ALAIN ANCESCHI aux réponses !

Merci à ceux qui ont suivi ce Flash Auteur, 

je vous laisse sur un extrait SPLENDISSIME de la pièce de théâtre Les Mamelles de Tirésias d’Apollinaire

(il aurait adoré mon néologisme, je n’en doute pas!) :

 

 

« Les étoiles mouraient dans ce beau ciel d’automne

Comme la mémoire s’éteint dans le cerveau

De ces pauvres vieillards qui tentent de se souvenir

Nous étions là mourant de la mort des étoiles

Et sur le front ténébreux aux livides lueurs

Nous ne savions plus que dire avec désespoir

ILS ONT MÊME ASSASSINÉ LES CONSTELLATIONS

Mais une grande voix venue d’un mégaphone

Dont le pavillon sortait

De je ne sais quel unanime poste de commandement

La voix du capitaine inconnu qui nous sauve toujours cria

IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ÉTOILES »

 

Les Mamelles de Tirésias, Guillaume Apollinaire. 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Au fil des mots

"La lecture est une porte ouverte sur un monde enchanté." François Mauriac

L'Antre de Myfanwi

- Derrière chaque parcelle de ténèbres se cachent les reflets de l'imagination. -

Hibou_Books

En tant que blogueuse littéraire, il est toujours temps de lire.

L'Escroc-Griffe

Une trilogie fantasy publiée Chez Bragelonne

Chroniques étoilées

Un peu d'imaginaire dans l'ordinaire ...

Tendres Chroniques

Un Petit Coup De Patte?

Eternal Letters

Webzine littéraire de l'imaginaire et noir

A FLEUR DE MOTS

Citations & proverbes (blog récent)

Les Plumes Ensorceleuses

La plume d'un autre monde

Le Parfum des Mots - Blog littéraire

Enivrez-vous avec les mots !

La Fille En Rouge

Passeuse de Culture.

Lecture d'une autruche

Lire et relire !

Les Chroniques de Jérémy Daflon

Livres, films, séries, politique et culture

MES LIVRES ÉCRITS POUR VOUS

ÉCRIRE C'EST CRIER EN SILENCE

%d blogueurs aiment cette page :