Les Chroniques Pressées

Flash Auteur 14 – Pascal Marsilly

Scroll down to content
Une question, une réponse  : le tout en une seule phrase !
Attention, exercice de concision difficile mais qui permet une rencontre flash et explosive !

 

*********************************************************************************************************
***Règlement ***
N’importe qui peut participer du moment qu’il :
 
* est un auteur ayant déjà publié un livre ou une nouvelle en auto-édition ou en maison d’édition
* choisit entre « FLASH AUTEUR 0 – un livre flashé » ou « FLASH AUTEUR 0 – plusieurs livres flashés »
* me demande le questionnaire (doc word) et me le retourne par MP sur FB ou par mail rempli intitulé « FLASH AUTEUR – son nom »
* répond aux questions en une seule phrase (de la majuscule jusqu’au point = soit une phrase simple, soit une phrase complexe)
* partage au moins un autre Flash Auteur ou une chronique sur son profil ou un groupe FB afin de faire connaître d’autres auteurs (exception pour les auteurs n’ayant pas FB) !
* patiente pour la publication de son Flash Auteur, car les publications des Chroniques Pressées paraissent au rythme d’une parution par semaine avec alternance des menus pour éviter de lasser les lecteurs (de plus, le but du Flash Auteur est de mettre en avant les auteurs et donc de laisser de l’espace à chacun pour avoir sa part de visibilité !)
*********************************************************************************************************

 

Il est grand temps d’en savoir plus sur…

 

Pascal Marsilly

*** Questions avant lecture du livre ! ***

 

Je suis très heureuse que PASCAL MARSILLY ait accepté de se prêter à l’exercice difficile de « la réponse en une phrase » et le remercie pour sa participation !

 

multi-tom-copy

Pascal MARSILLY,

auteur du roman LA STRATÉGIE DU MOINDRE EFFORT

Edité chez Maïa

 

 

Pascal Marsilly vu par Pascal Marsilly

 

1. Quel genre d’écrivain es-tu ? En une phrase ou un mot !

Compulsif, irrégulier, impulsif, boulimique.

2. Comment te vient l’inspiration ? En une phrase !

En entendant une réflexion dans la rue, en regardant une scène de la vie quotidienne, dans mon lit tôt le matin, n’importe où, n’importe quand.

3. Pourquoi est-ce que tu écris ? En une phrase ! (On ne triche pas ! Je surveille)

Pour les mêmes raisons que celles qui me poussent à être musicien, m’exprimer et me dévoiler, sans trop en dire.

4. À quoi servent tes écrits, à ton avis ? En une phrase, toujours !

À me libérer, à partager, à divertir.

5. Pour quel(s) lecteur(s) ? En une phrase, encore !

Je suis souvent mon seul lecteur, mais quand le projet est plus important comme un livre, tous les lecteurs quels qu’ils soient et d’où qu’ils viennent sont les bienvenus.

6. Quel est ton auteur favori (roman, théâtre ou poésie) ? En une phrase et un titre d’oeuvre si tu veux !

Même si je suis tombé dans J. Verne, J. Kessel ou E. Hemingway quand j’étais petit, je dirais aucun en particulier et beaucoup à la fois, tout dépend des périodes de ma vie ou de mes états d’âme du moment.

7. Quel titre de livre t’a le plus marqué ? En un titre et éventuellement quelques mots du pourquoi !

Pour mes premières lectures de jeunesse, je dirais un ex aequo entre Ravage de R. Barjavel et Le meilleur des mondes de A. Huxley, par la suite, peut-être Famine de L. O’Flaherty.

8. Quel est ton personnage préféré tout texte confondu ? Présente-le en une phrase et quelques mots !

Celui qui est systématiquement au mauvais endroit au mauvais moment, mais qui n’abandonne jamais et sait toujours en tirer des leçons positives.

9. Quel est le mythe que tu préfères ? En une phrase !

De ceux que je connais, aucun en particulier, je ne suis pas très mythe en fait.

10. Complète ce début de citation d’Apollinaire : « Il est grand temps de rallumer… » En quelques mots ou une phrase, au choix !

« Il est grand temps de rallumer … » les dernières braises mourantes de l’humanité dans le cœur des hommes.

11. Quelle est ta citation de cœur (qui t’a marquée, qui te définit ou qui te guide pour écrire ?) Là ça peut dépasser une phrase, la faute à l’auteur cité !

« On a deux vies, la deuxième commence quand on se rend compte qu’on en a qu’une. » 

Confucius.

 

 

couv lsdme

 

Pour Tom, désormais en Cm1, l’école est un milieu hostile et inadapté. Il faut apprendre, partager, travailler, réfléchir, lire des livres bien trop gros, respecter des règles bien trop rigides. La pression est immense. L’école n’est pas faite pour Tom. Lui en tout cas le sait depuis longtemps. Quant à la vie à la maison, ce n’est pas beaucoup mieux. Il faut faire moins de bruit, arrêter de se mêler de tout, rester poli…la liste se déroule à l’infini. Depuis peu, ses parents font des demandes farfelues. Il faut subitement mettre le couvert, ranger sa chambre, ou encore mettre son linge sale dans la corbeille. C’en est trop ! La vie de Tom est devenue un enfer et personne ne semble vouloir s’en rendre compte. Mais il est bien décidé à se battre. Pour retrouver sa liberté, il va développer de nouvelles techniques, mettre au point des plans ambitieux. Qu’on se le dise, cette quête fera grand bruit ! Tom est tenace, imaginatif, et extrêmement motivé. Quelles qu’elles soient, il se jouera des conséquences. Il sait que c’est le prix à payer. Dorénavant, à l’école comme à la maison, que tout le monde se prépare ! Tom lance sa contre-offensive. Il va lutter activement et sans repos pour sa liberté. Dès aujourd’hui, il entend bien appliquer en permanence et pour le plus longtemps possible, la stratégie du moindre effort.

 

Le titre La stratégie du moindre effort vu par Pascal Marsilly

 

1. Pourquoi ce titre ? En une phrase, on continue !

La mise en place d’une stratégie demande certains efforts, et faire des efforts pour ne pas faire d’effort me paraissait être un sujet intéressant.

2. Que t’inspire-t-il, à toi ? En une phrase, courage !

Un mauvais calcul.

3. Qu’aimes-tu dans ce titre ? En une phrase !

Son côté sérieux et un peu décalé.

4. Quel lien avec ce que tu racontes ? En une phrase et sans trop en dire bien sûr !

C’est une adaptation libre de ma vie au quotidien pendant quelques années avec un enfant qui lui ressemble.

5. Si tu devais résumer ton livre en une seule ligne d’horizon à l’image de mes EN UNE LIGNE, que dirais-tu ?

La stratégie du moindre effort, ou Les tribulations d’un enfant pas très courageux dans un monde d’adultes qu’il ne comprend vraiment pas.

 

 

Listes des personnages principaux

Tom, l’anti-héros ;

Kevin, le meilleur ami ;

La mère de Tom, hyperactive, parfois désabusée, mais pleine d’amour pour son garçon ;

Le père de Tom, légèrement dépassé, un peu laxiste, même s’il tente de s’accrocher ;

Madame Toupie, la maîtresse d’école.

 

Les personnages de La Stratégie du moindre effort vus par Pascal Marsilly

 

1. Les prénoms de tes personnages ont-ils une importance ? En une phrase, toujours !

Pas vraiment.

2. En quoi ? Une phrase, pas plus !

Ils essaient juste de refléter une certaine réalité de « période ».

3. Font-ils passer un message ? Si tu as besoin de rajouter quelque chose à la question précédente, mets-le ici !

Du coup, pas vraiment.

4. Qu’est-ce qu’un prénom représente pour toi ? Ton avis personnel en une phrase !

Il peut parfois indiquer une personnalité particulière, ou son contraire, mais j’y attache beaucoup moins d’importance dans la vie réelle que dans mes écrits.

5. Quel est le personnage de ton roman que tu préfères ? Son nom et une petite présentation de lui en une phrase !

Tom, 10 ans, élève de Cm1 pas très attiré par le travail, et fils unique pas très attiré par les taches ménagères.

6. Pourquoi ? Ton explication en une phrase !

Il est maladroit, fainéant, égoïste, mais vraiment plein d’imagination et reste pour une raison mystérieuse, assez attachant.

7. Celui qui te ressemble ou t’a ressemblé ? En une phrase !

Kevin, le copain avec qui on fait les 400 coups et qui fini toujours par payer les pots cassés, même quand ce n’est pas sa faute.

8. Le personnage que tu aimes le moins de ton roman, s’il y en a un ? En une phrase, on n’oublie pas !

Le papa de Tom qui n’assume pas grand-chose.

9. À quel personnage de ton roman, selon toi, faudrait-il ressembler ? En une phrase !

Si j’étais une femme, à la maman de Tom.

10. À quel personnage ne faudrait-il surtout pas ressembler ? En une phrase !

Au papa évidement.

11. Comment as-tu fait naître tes personnages ? En une phrase, oui c’est dur, je sais !

Je me suis inspiré d’un de mes garçons, des dialogues de parents entendus à la grille de l’école, des réflexions d’enfants dans la cour, de ma vie quotidienne…

12. Quel personnage de ton histoire, pour toi, sera inoubliable ? En une phrase !

Tom pourrait devenir le « mètre étalon » des bêtises les plus farfelues et celui des nouvelles règles de base pour ne rien faire à l’école comme à la maison.

 

 

L’intrigue en quelques mots

Un enfant à la tête pleine de stratégies pour surtout faire le moins d’effort possible à l’école comme à la maison !

(par Chroniques Pressées)

hh

L’intrigue de La Stratégie du moindre effort vue par Pascal Marsilly

 

1. Est-ce que cette histoire est tirée de choses que tu as vécue ? En une phrase, si possible !

Je me suis inspiré de quelques situations réelles en les transformant.

2. As-tu imaginé la fin de l’histoire avant d’avoir le début ? En une phrase !

Absolument pas, la fin de l’histoire est venue comme un grand solo d’improvisation final.

3. Est-ce que l’histoire actuelle est similaire à tes premières idées en écrivant le texte ? En une phrase !

Pas vraiment, les premières idées sont devenues secondaires et sont juste venues renforcer le propos du livre.

4. Est-ce que tu aimes ta fin ? Explique-nous en une phrase sans trop en dire !

Je l’aime assez même si elle a été improvisée au dernier moment, c’est une fin assez optimiste, qui ouvre sur des possibilités et laisse la place à l’imagination.

5. Que faut-il retenir de ton histoire ? En une phrase, c’est important !

Les enfants d’aujourd’hui pensent sincèrement avoir inventé ce que ceux d’hier ont déjà emprunté à leurs aînés qui n’avaient rien inventé non plus…

6. Quel message as-tu voulu faire passer ? En une phrase, ça continue !

Les générations ont beau se succéder et la forme changer jusqu’à parfois se glisser hors des limites, le fond reste le même.

 

 

 

Le mot de la fin de Pascal Marsilly

En quelques lignes !

 

Pourquoi devrait-on lire ton roman ? 

Parce que les personnages nous ressemblent, que les situations qu’on y retrouve peuvent vous arriver dans la vraie vie, et que l’on peut tous avoir un Tom dans notre famille ou chez nos proches !

Que dirais-tu pour nous le faire ouvrir et lire ?

 

C’est un retour vers notre enfance sans les contraintes, les tabous, ou les limites que nous imposent nos vies d’adultes, et ça fait un bien fou !

 

Venez découvrir les bêtises de Tom pour ne pas lever une paille de par terre,

à la maison et à l’école !

 

 

Si Pascal Marsilly vous a convaincus, 

achetez ici La Stratégie du moindre effort !

 

couv lsdme

dd

 

 

C’était Mélodie Ambiehl aux questions et l’auteur PASCAL MARSILLY aux réponses !

Merci à ceux qui ont suivi ce Flash Auteur, 

je vous laisse sur un extrait SPLENDISSIME de la pièce de théâtre Les Mamelles de Tirésias d’Apollinaire

(il aurait adoré mon néologisme, je n’en doute pas!) :

 

 

« Les étoiles mouraient dans ce beau ciel d’automne

Comme la mémoire s’éteint dans le cerveau

De ces pauvres vieillards qui tentent de se souvenir

Nous étions là mourant de la mort des étoiles

Et sur le front ténébreux aux livides lueurs

Nous ne savions plus que dire avec désespoir

ILS ONT MÊME ASSASSINÉ LES CONSTELLATIONS

Mais une grande voix venue d’un mégaphone

Dont le pavillon sortait

De je ne sais quel unanime poste de commandement

La voix du capitaine inconnu qui nous sauve toujours cria

IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ÉTOILES »

 

Les Mamelles de Tirésias, Guillaume Apollinaire. 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Au fil des mots

"La lecture est une porte ouverte sur un monde enchanté." François Mauriac

L'Antre de Myfanwi

- Derrière chaque parcelle de ténèbres se cachent les reflets de l'imagination. -

Hibou_Books

En tant que blogueuse littéraire, il est toujours temps de lire.

L'Escroc-Griffe

Une trilogie fantasy publiée Chez Bragelonne

Chroniques étoilées

Un peu d'imaginaire dans l'ordinaire ...

Tendres Chroniques

Un Petit Coup De Patte?

Eternal Letters

Webzine littéraire de l'imaginaire et noir

A FLEUR DE MOTS

Citations & proverbes (blog récent)

Les Plumes Ensorceleuses

La plume d'un autre monde

Le Parfum des Mots - Blog littéraire

Enivrez-vous avec les mots !

La Fille En Rouge

Passeuse de Culture.

Lecture d'une autruche

Lire et relire !

Les Chroniques de Jérémy Daflon

Livres, films, séries, politique et culture

MES LIVRES ÉCRITS POUR VOUS

ÉCRIRE C'EST CRIER EN SILENCE

%d blogueurs aiment cette page :