Les Chroniques Pressées
Une question, une réponse  : le tout en une seule phrase !
Attention, exercice de concision difficile mais qui permet une rencontre flash et explosive !

 

*********************************************************************************************************
***Règlement ***
N’importe qui peut participer du moment qu’il :
 
* est un auteur ayant déjà publié un livre ou une nouvelle en auto-édition ou en maison d’édition
* choisit entre « FLASH AUTEUR 0 – un livre flashé » ou « FLASH AUTEUR 0 – plusieurs livres flashés »
* me demande le questionnaire (doc word) et me le retourne par MP sur FB ou par mail rempli intitulé « FLASH AUTEUR – son nom »
* répond aux questions en une seule phrase (de la majuscule jusqu’au point = soit une phrase simple, soit une phrase complexe)
* partage au moins un autre Flash Auteur ou une chronique sur son profil ou un groupe FB afin de faire connaître d’autres auteurs (exception pour les auteurs n’ayant pas FB) !
* patiente pour la publication de son Flash Auteur, car les publications des Chroniques Pressées paraissent au rythme d’une parution par semaine avec alternance des menus pour éviter de lasser les lecteurs (de plus, le but du Flash Auteur est de mettre en avant les auteurs et donc de laisser de l’espace à chacun pour avoir sa part de visibilité !)
*********************************************************************************************************

 

Il est grand temps d’en savoir plus sur…

 

Eric Le Parc

*** Questions avant lecture du livre ! ***

 

Je suis très heureuse qu’ERIC LE PARC ait accepté de se prêter à l’exercice difficile de « la réponse en une phrase » et le remercie pour sa participation !

 

53150228_811793479219540_6713615658443079680_n

Eric Le Parc,

auteur du roman MISS MINCHIN, et ses suites !

publié aux Editions du Lys Bleu

 

 

Eric Le Parc vu par Eric Le Parc

 

1. Quel genre d’écrivain es-tu ? En une phrase ou un mot !

Passionné, compulsif, éclectique.

2. Comment te vient l’inspiration ? En une phrase !

En rêvant et comme disait Jack London… en courant après avec une massue 😀

3. Pourquoi est-ce que tu écris ? En une phrase ! (On ne triche pas ! Je surveille)

Pour donner corps à mes rêves quels qu’ils soient et… par défi personnel toujours.

4. À quoi servent tes écrits, à ton avis ? En une phrase, toujours !

C’est à mes lecteurs qu’il faut le demander…

5. Pour quel(s) lecteur(s) ? En une phrase, encore !

Ceux qui, quels qu’ils soient, y trouveront ce qu’ils y cherchent.

6. Quel est ton auteur favori (roman, théâtre ou poésie) ? En une phrase et un titre d’oeuvre si tu veux !

Je suis obligé de citer Frances Hodgson Burnett et Bertrand Vergely mais je n’ai pas « d’idole littéraire ».

7. Quel livre t’a le plus marqué ? En un titre et éventuellement quelques mots du pourquoi !

Le Petit Prince de Saint-Exupéry…

8. Quel est ton personnage préféré tout texte confondu ? Présente-le en une phrase et quelques mots !

Ceux que je n’ai pas inventés : la jeune Sara Crewe et l’aviateur Alberto Santos-Dumont que l’on ne présente plus ni l’un ni l’autre… 🙂

9. Quel est le mythe que tu préfères ? En une phrase !
10. Complète ce début de citation d’Apollinaire : « Il est grand temps de rallumer… » En quelques mots ou une phrase, au choix !

« Il est grand temps de rallumer » Les étoiles… Pas très original peut-être mais je n’ai rien trouvé de mieux.

11. Quelle est ta citation de cœur (qui t’a marqué, qui te définit ou qui te guide pour écrire ?) Là ça peut dépasser une phrase, la faute à l’auteur cité !

Je reviens à Jack London : « Il ne faut pas attendre que l’inspiration vienne, il faut courir après avec une massue. »

 

 

53034544_437040393701363_1944327339802361856_n

Réécrire de manière personnelle et novatrice un grand classique de la littérature jeunesse du XIXe siècle, il fallait le faire. C’est là le pari audacieux d’Eric Le Parc, qui revisite sous un angle différent « Une Petite Princesse », chef d’œuvre intemporel de Francess H. Burnett mille fois traduit et adapté.

Beaucoup connaissent déjà l’histoire de Sara Crewe, jeune demoiselle née aux Indes que son père tant aimé, un richissime gentleman Anglais, place le cœur lourd dans un pensionnat huppée de Londres. Et là, dans ce lieu presque étrange, les choses finissent par prendre un tour plus sombre… Avant que « la magie » n’opère.

Ce roman, plutôt destiné à un lectorat adulte, explore les coulisses de cette histoire du point de vue de Miss Minchin, la directrice du pensionnat. Il brosse sans concessions les dessous d’un établissement pour jeunes filles de l’époque victorienne où sous le vernis des conventions sociales, se dévoilent tous les mensonges d’un univers obsédé par le paraître, le pouvoir et l’argent…

La sévère Miss Minchin de l’œuvre originale, s’y dévoile comme une femme complexe et tourmentée et finalement… Humaine… Elle est là avec son histoire, ses rêves, ses sentiments, ses doutes et ses obsessions… C’est une femme que la vie a malmenée et qui, à force de travail est parvenue à se hisser seule, envers et contre tout… À une place où elle n’est que trop consciente d’avoir un rôle à jouer.

Le titre Miss Michin vu par Eric Le Parc

 

1. Pourquoi ce titre ? En une phrase, on continue !

Je pense qu’il parle de lui-même et représente bien l’idée et l’esprit du roman.

2. Que t’inspire-t-il, à toi ? En une phrase, courage !

Il m’évoque une foule de souvenirs… et m’invite à les envisager sous un autre angle.

3. Qu’aimes-tu dans ce titre ? En une phrase !

Comme je le disais plus haut, il parle de lui-même.

4. Quel lien avec ce que tu racontes ? En une phrase et sans trop en dire bien sûr !

Il se focalise sur le personnage central et le met en lien avec le personnage central de l’oeuvre réécrite.

5. Si tu devais résumer ton livre en une seule ligne d’horizon à l’image de mes EN UNE LIGNE, que dirais-tu ?

Miss Michin : Un grand classique revisité sous un angle nouveau…

 

Les personnages de Miss Minchin vus par Eric Le Parc

 

1. Les prénoms de tes personnages ont-ils une importance ? En une phrase, toujours !

Absolument… Même si de par la nature même de ce travail, la plupart des personnages de ce livre n’ont pas été imaginés par moi.

2. En quoi ? Une phrase, pas plus !

Le prénom donne un premier indice (important) sur leur personnalité et leur condition.

3. Font-ils passer un message ? Si tu as besoin de rajouter quelque chose à la question précédente, mets-le ici !

Surtout pour les noms de fantaisie qui peuvent avoir un sens (Nefel (tomber en hébreu) des chroniques d’Egtaïna), pas dans ce livre où la plupart préexistaient à mon travail.

4. Qu’est-ce qu’un prénom représente pour toi ? Ton avis personnel en une phrase !

C’est la première chose que l’on donne à un enfant, chose qui lui reste associée toute sa vie.

5. Quel est le personnage de ton roman que tu préfères ? Son nom et une petite présentation de lui en une phrase !

Miss Maria Minchin, la sévère directrice du pensionnat.

6. Pourquoi ? Ton explication en une phrase !

J’ai aimé imaginer son histoire et ce qui pouvait motiver son comportement et… nous avons finalement fait un peu de chemin ensemble elle et moi… 🙂

7. Celui qui te ressemble ou t’a ressemblé ? En une phrase !

Il y a un peu de moi dans tous mes personnages mais aucun n’est mon entière transposition dans une histoire ou dans une autre.

8. Le personnage que tu aimes le moins de ton roman, s’il y en a un ? En une phrase, on n’oublie pas !

Lord Swansworth… L’ancien maître « trop prévenant » de la petite Maria.

9. À quel personnage de ton roman, selon toi, faudrait-il ressembler ? En une phrase !

Bien sûr à la jeune Sara Crewe imaginée par F.H. Burnett, même si son image par le prisme déformant du regard de la directrice n’est plus tout à fait la même que dans le roman réécrit.

10. À quel personnage ne faudrait-il surtout pas ressembler ? En une phrase !

Lord Swansworth cité plus haut, l’ancien maître « un peu trop prévenant » avec la petite Maria dans sa jeunesse.

11. Comment as-tu fait naître tes personnages ? En une phrase, oui c’est dur, je sais !

Je rêve, je les fais « vivre dans mon esprit » et un jour, ils ont besoin de naître sur le papier.

12. Quel personnage de ton histoire, pour toi, sera inoubliable ? En une phrase !

La jeune Sara Crewe bien sûr qui a eu besoin de deux autres romans de ma plume… Même si je ne l’ai, bien sûr, pas inventée…

 

 

L’intrigue en quelques mots

C’est l’histoire de la petite princesse Sara réécrite du point de vue de la directrice, Miss Minchin.

L’intrigue de Miss Minchin vue par Eric Le Parc

 

1. Est-ce que cette histoire est tirée de choses que tu as vécue ? En une phrase, si possible !

Non, absolument pas.

2. As-tu imaginé la fin de l’histoire avant d’avoir le début ? En une phrase !

La question se pose différemment pour ce livre que pour un autre dans la mesure ou la trame de l’histoire préexistait, concernant mes apports, ils ont, comme souvent, évolué au cours de l’écriture.

3. Est-ce que l’histoire actuelle est similaire à tes premières idées en écrivant le texte ? En une phrase !

Pour l’essentiel non, mais j’aime, en démarrant l’écriture d’un roman, à me laisser un large espace de liberté en m’enfermant pas dans des projections trop strictes.

4. Est-ce que tu aimes ta fin ? Explique-nous en une phrase sans trop en dire !

Pour un tel ouvrage c’est de la haute voltige puisqu’il s’agit d’apporter à une fin préexistante et archi connue, mais disons que cette « fin » remplit son rôle.

5. Que faut-il retenir de ton histoire ? En une phrase, c’est important !

On aura vécu une nouvelle fois l’histoire de la jeune Sara Crewe avec un regard différent.

6. Quel message as-tu voulu faire passer ? En une phrase, ça continue !

Qu’il est souvent intéressant d’avoir plusieurs points de vue sur les choses… Et ça continue dans les deux autres ouvrages de la série tous deux écrits à travers deux autres points de vue.

 

 

Le mot de la fin d’Eric Le Parc

En quelques lignes !

Pourquoi devrait-on lire ton roman ? 

Ce travail aura été un grand défi, je me suis mesuré à bien plus fort que moi et mes lecteurs diront si le contrat est rempli ou non. Me replonger dans cette histoire et la relire (et la réécrire) entre les lignes aura été un travail passionnant, pour l’instant les retours sont bons, j’espère que les gens continueront à prendre plaisir en découvrant mes écrits.

Que dirais-tu pour nous le faire ouvrir et lire ?

Quand on « doit » ce n’est pas intéressant… Lisez-le si vous en avez envie 🙂

Si vous aimez le personnage de la jeune Sara Crewe dans les romans de Burnett, venez redécouvrir son histoire sous un angle différent : le regard sévère de Miss Minchin, la directrice !

 

Si Eric Le Parc vous a convaincus, 

achetez ici son Miss Minchin !

53603301_308547966399028_6632280703117557760_n

 

C’était Mélodie Ambiehl aux questions et l’auteur ERIC LE PARC aux réponses !

Merci à ceux qui ont suivi ce Flash Auteur, 

je vous laisse sur un extrait SPLENDISSIME de la pièce de théâtre Les Mamelles de Tirésias d’Apollinaire

(il aurait adoré mon néologisme, je n’en doute pas!) :

 

 

« Les étoiles mouraient dans ce beau ciel d’automne

Comme la mémoire s’éteint dans le cerveau

De ces pauvres vieillards qui tentent de se souvenir

Nous étions là mourant de la mort des étoiles

Et sur le front ténébreux aux livides lueurs

Nous ne savions plus que dire avec désespoir

ILS ONT MÊME ASSASSINÉ LES CONSTELLATIONS

Mais une grande voix venue d’un mégaphone

Dont le pavillon sortait

De je ne sais quel unanime poste de commandement

La voix du capitaine inconnu qui nous sauve toujours cria

IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ÉTOILES »

 

Les Mamelles de Tirésias, Guillaume Apollinaire. 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Au fil des mots

"La lecture est une porte ouverte sur un monde enchanté." François Mauriac

L'Antre de Myfanwi

- Derrière chaque parcelle de ténèbres se cachent les reflets de l'imagination. -

Hibou_Books

En tant que blogueuse littéraire, il est toujours temps de lire.

L'Escroc-Griffe

Une trilogie fantasy publiée Chez Bragelonne

Chroniques étoilées

Un peu d'imaginaire dans l'ordinaire ...

Tendres Chroniques

Un Petit Coup De Patte?

Eternal Letters

Webzine littéraire de l'imaginaire et noir

A FLEUR DE MOTS

Citations & proverbes (blog récent)

Les Plumes Ensorceleuses

La plume d'un autre monde

Le Parfum des Mots - Blog littéraire

Enivrez-vous avec les mots !

La Fille En Rouge

Passeuse de Culture.

Lecture d'une autruche

Lire et relire !

Les Chroniques de Jérémy Daflon

Livres, films, séries, politique et culture

MES LIVRES ÉCRITS POUR VOUS

ÉCRIRE C'EST CRIER EN SILENCE

%d blogueurs aiment cette page :