Les Chroniques Pressées

Chronique Pressée 33 – Joyeux suicide et bonne année !

Scroll down to content
Vous manquez de temps ? Moi aussi ! Alors prenez votre café et lisez la Chronique Pressée du jour en quelques minutes seulement !

christmas-3872057_1920

Joyeux suicide et bonne année !,

nous rappelle que la vie ne tient qu’à nos rires et nos larmes !

 

UNE LECTURE QUI MET DE LA COULEUR !

Roman décapant

et touchant d’une solitude

magnet-double-face-smiley-50mm (1)

 

Joyeux suicide et bonne année !

De Sophie de Villenoisy

Chez Denoël

26992338_577775309226700_516583225465142641_n

 

Quatrième de couverture :

«  Tu fais quoi à Noël  ?
― Moi je me suicide, et toi  ?  »
Bien sûr, dit comme ça, ça peut paraître sinistre, mais, à quarante-cinq ans, c’est ma meilleure option. Ce n’est pas comme si je faisais des malheureux autour de moi. Comme si j’abandonnais mari et enfants. Je n’ai ni chien ni chat. Même pas un perroquet pour me pleurer.
Et puis ça me laisse deux mois pour faire connaissance avec mon vrai moi.
Deux mois c’est court. Ou long, ça dépend de ce qui se passe, en fait.
 
Célibataire, peu d’amis, plus de parents, Sylvie Chabert est persuadée que sa vie ne mène à rien et veut mettre fin à ses jours. Mais une série d’événements imprévus contrarie son plan. Tour à tour hilarant et émouvant, Joyeux suicide et bonne année  ! est un antidote à la solitude, un hymne à la vie, une comédie salutaire et impertinente.

— Littérature / comédie —

 

 

Mes Chers Lecteurs Pressés, 

Attention si vous vous sentez très seuls en ce moment !

L’atmosphère de solitude, d’enfermement dans une vie morne et l’abattement de Sylvie sont si bien faits dans ce roman qu’ils touchent profondément l’âme, et si l’on se reconnaît (et on se reconnaît tous un peu dans cette solitude qui nous a forcément un jour encerclé) , on peut se sentir un peu dévasté ou anéanti après cette lecture. Vous allez me dire : « Mais le livre est là pour nous pousser vers une autre voie que la solitude » et je réponds « oui », mais nous ne sommes pas tous Sylvie, nous n’avons pas tous un psy aussi extra, une collègue de boulot aussi dévergondée et ainsi de suite. Ce livre est un message d’espoir, mais je pense que quelqu’un en proie à une grande solitude ou une grande souffrance pourrait voir dans ce livre la confidence de sa vie sans trouver son échappatoire, sa clef pour repeindre en couleur sa propre vie. Donc voici mes deux petits conseils pour cette lecture :

Petit 1:  Évitez peut-être cette lecture en ce moment si vous vous sentez très seuls ou malheureux ! (J’ai moi-même pleuré plusieurs jours après la lecture du livre qui m’a beaucoup touchée.)

Petit 2:  Si vous voulez vous réveiller comme Sylvie, faites comme elle : allez voir un (BON) psy… quelque chose avant, pendant ou après votre lecture de ce livre ! 😉

Et si vous êtes heureux ou dans une solitude « normale », alors venez plutôt deux fois qu’une piquer des fous rires et laisser couler quelques larmes en compagnie de Sylvie !

 

Chronique Pressée :

 

En un mot :

∼ Le réveil d’une belle endormie 

 

En une phrase :

C’est simple, entre sa mort programmée le 25 décembre et Sylvie, il n’y a qu’un psy, des exercices débiles pour la forcer à oser vivre, une envie de baiser, une envie cachée d’exister et de se réveiller… même quarante-cinq ans plus tard !∼

 

Sur le style :

∼ Aussi décapant qu’un alcool fort 

 

Sur les messages :

∼ Un livre joyeux et bouleversant à la fois, plein d’espoir mais désespéré, passant du champagne à la vodka,

et se terminant en éclats de VIVRE ∼ 

 

Mots à retenir : 

« Me voilà orpheline. Une orpheline de quarante-cinq ans ça ne fait pas vraiment pitié. »

(p.9, Le livre de poche)

*

« Aujourd’hui je suis juste une célibataire un peu terne en préménopause, qui ne donne son corps et son âme à personne. Qui va me demander : « Tu baises un peu ? C’est important de jouir, ne te laisse pas bouffer par la solitude » ? »

(p.12)

*

« Serait-ce cela l’amour ?

Sentir la présence de l’autre même quand il n’est pas là ?

Ne plus jamais se sentir seule ? »

(p.212)

878873541940Ligne

 

bémol

Les solutions sont parfois un peu faciles : évidemment, rien n’est parfaitement impossible dans l’histoire, mais certains événements restent quand même de l’ordre du « tout s’arrange à la fin » pas tout à fait crédibles ni transposables à la « vraie » vie. Spoiler : par exemple, le psy qui devient un ami, cela n’arrive pas tous les jours et ça tombe quand même bien car Sylvie manquait cruellement d’amis. De même pour la copine dévergondée qui l’aide à trouver un coup d’un soir pas trop craignos non plus, ce n’est pas impossible, mais personnellement, dans mes moments de solitude, je n’ai pas cette copine rigolote et entreprenante. En tout cas, tout ça tombe à chaque fois vachement bien pour aider Sylvie, comme la vendeuse qui la conseille. J’aurais beaucoup aimé que tout mon entourage participe de cette façon à me remonter le moral dans mes moments de solitude, mais cela ne s’est jamais passé aussi bien ! Evidemment, je comprends le message derrière cette facilité : nous rappeler que si nous nous confions aux autres et faisons tomber les masques, des rapprochements et de l’entraide sont possibles, mais ce n’est tout de même pas toujours aussi parfait !

Sylvie, bien que touchante, est par moment un peu trop la femme caricaturale de quarante ans en manque et donc portée sur le sexe. J’ose espérer qu’on ne pense pas autant à baiser passer la quarantaine simplement parce qu’on est seule. J’ose espérer qu’à quarante ans, on puisse avoir une psychologie un peu plus fine et des attentes en terme de relation amoureuse plus hautes qu’une simple envie de baiser et de passer du temps avec quelqu’un pour combler sa vie. Je trouve que le personnage de Sylvie est trop caricatural sur ces deux plans-là : mais oui, on me souffle déjà que c’est pour le besoin de la « comédie ». Alors ça va, si c’est un comique de caractère !

 

 

240_F_45067146_Zjt8iPADrnB7COO2zfrQIZZNiJySaJm0.jpgUne sacrée histoire pleine de couleurs, de rires, de hontes, de larmes, d’émotions et de joies !

J’ai littéralement éclaté de rire en le lisant… ce qui ne m’arrive JAMAIS avec un livre ! Certains passages sont HILARANTS & DÉCAPANTS !

J’ai littéralement pleurer par moment en me reconnaissant dans la solitude, l’envie de bien faire, la peur d’oser vivre sa vie au-delà des « règles » de Sylvie !

L’histoire et les personnages sont touchants : Sylvie nous ressemble sans doute un peu à tous dans nos mauvais moments (pour le côté négatif et désespéré) ! On a envie d’être une amie pour cette Sylvie qui devient la femme qu’elle veut être, d’avoir une amie aussi drôle et dégourdie qu’elle et finalement d’aboutir à sa vie et son courage de changer.

Une belle fin qui nous donne une leçon de vie très juste !

Une comédie – et non un feel-good attention, ici pas de réels conseils pour améliorer sa vie ou de réflexions de type développement personnel pour se sentir mieux – impertinente et caricaturale qui rappelle que la vie ne tient qu’à nos rires et nos larmes !

878873541940Ligne

 

depositphotos_20419617-stock-illustration-spilled-coffee

Une comédie qui pétille  : j’ai vraiment adoré, éclaté de rire et fondu en larmes ! Je ne peux que vous conseiller cette solitude hilarante et bouleversante ! C’est une belle solitude tout compte fait ! 

depositphotos_20419617-stock-illustration-spilled-coffee

 

Pour acheter Joyeux suicide et bonnes année !,

il suffit de cliquer !

26992338_577775309226700_516583225465142641_n

 

À votre tasse de café, avec une dose de fous rires et quelques larmes !

christmas-3872057_1920

 

Laissez-moi vos avis en commentaire !

Avez-vous aimé ma Chronique Pressée ?

La lecture de ce livre ?

8 Replies to “Chronique Pressée 33 – Joyeux suicide et bonne année !”

  1. J’aime beaucoup le sarcasme, le cynisme, l’humour noir. Ce livre est à rapprocher du Magasin des Suicides de Jean Teulé et peut-être aussi de certains auteurs de Fluide Glacial genre Tronchet, Foerster, Maëster Ta critique donne envie de lire. Mais là en ce moment j’ai une tour de Pise de bouquins qui commence à tanguer dangereusement !

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime aussi beaucoup le cynisme, quand il touche à l’absurde ou la vacuité (d’où mon affection pour Beckett et son « tout est mortibus » 😉 ). J’aimerais un jour tenter Jean Teulé.

      Aimé par 1 personne

      1. A part son magasin des suicides je n’adhère pas à cet auteur, je trouve son style très approximatif en dépit d’idées intéressantes. Mais il plait à la majorité. On en tirera les conclusions qui s’imposent.

        Aimé par 1 personne

      2. J’aime Beckett, je trouve intéressant Queneau mais ce n’est pas de l’Amour, et oui j’Aime Tardieu ! J’apprécie aussi Ionesco, mais pas un coup de foudre. Mais je n’ai pas lu toutes les oeuvres de ces auteurs ! Beckett, seulement les pièces de théâtre. J’ai aussi apprécié Céline et son Voyage au bout de la nuit dans le côté cynique.

        J'aime

      3. Bien résumé pour Céline ! Je ne parle même pas du Céline être humain, tant il est indigne qu’on en parle, et uniquement du génie littéraire. Je ne connais pas René de Obaldia ! A l’occasion !

        Aimé par 1 personne

      4. J’ai joué au théâtre dans deux de ses pièces, c’est surréaliste à souhait, parfaitement absurde, mélange de Ionesco et Tardieu mais avec une couleur encore différente, peu connu à tort !

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Heart Hanea's Book

Blog Littérature

Le point Cul

- un point culturel et culinaire -

Nana Booklover

"She reads books as one would breathe air, to fill up and live"

darkjeanblackshirtduskyshoes.wordpress.com/

Blog mode, beauté, mode de vie.

Le monde enchanté de mes lectures

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté

Les Cent Ciels

Être, Exister, De-Venir, Vivre, Réalité, Action, Agir, Plaisirs_Emotions_Désirs_Sensations_Emois_Désirs_Perceptions_Réalisations, Jouir

Les lectures de Louise

" La lecture est une amitié " Marcel Proust

La petite rédactrice

Tutorat - Rédaction - Correction

La Cocci-Lectrice

Blog Littéraire - "Lire c'est être aussi léger qu'une plume et aussi vagabond que l'imagination !" SophieCsx

Hélène Destrem

Auteure de romans et de nouvelles de genres différents, je suis aussi correctrice d'édition.

Lectures évasion

Lire c'est vivre les rêves des autres

A Sad Picture Of A Red Sky

Un blog où je vous parlerais de mes passions, le cinéma, la musique, les romans, les comics/BD, les séries TV et qui sait, un jour peut-être je vous parlerais de l’Univers A Sad Picture Of A Red Sky et de mes romans ;) En attendant bonne lecture, bon visionnage et bonne écoute ! D.A.G. //// A blog about movies, music, novels, comics, TV-shows and maybe one day I will talk to you about A Sad Picture Of A Red Sky Universe. Meanwhile, have a good reading, viewing and listening ;) D.A.G.

Au fil des mots

"La lecture est une porte ouverte sur un monde enchanté." François Mauriac

leschroniquesdecendrillon.wordpress.com/

Chroniqueuse littéraire - Blogueuse Maternité - Autrice

L'Antre de Myfanwi

- Derrière chaque parcelle de ténèbres se cachent les reflets de l'imagination. -

Hibou_Books

En tant que blogueuse littéraire, il est toujours temps de lire.

L'Escroc-Griffe

Une trilogie fantasy publiée Chez Bragelonne

%d blogueurs aiment cette page :