Les Chroniques Pressées

Chronique Pressée 38 – De Sang et de Froid

Scroll down to content
Vous manquez de temps ? Moi aussi ! Alors prenez votre café et lisez la Chronique Pressée du jour en quelques minutes seulement !

wintry-3530832_1920

Avec De Sang et de Froid,

tentez de survivre à coups de hache et de jurons dans l’Arctique !

 

Roman d’action un peu trop répétitif

pour moi

Ce n’est pas mon style de fantasy

magnet-double-face-smiley-50mm

 

De Sang et de Froid

De Fabrice Pittet

Fantasy-éditions.RCL

9791092557800_1_75

 

Quatrième de couverture :

Sur les terres gelées de l’Arctique, Ferya, une guerrière respectée, s’adonne à une partie de chasse aux côtés de ses compagnons, tous issus de la tribu des Crânes de Fer. Avec eux marche Gulgoren, un enfant que Ferya a juré de protéger malgré ses origines impies. Après un affrontement sanglant contre un morse géant, ils sont attaqués par une tribu adverse. Dorénavant, l’Arctienne ne peut compter que sur Wundrak, un ami de longue date, et Gulgoren. Mais. que peuvent faire trois individus éreintés, transis de froid, face à toute une armée ? Et pire que tout, quel est ce mal mystérieux rôdant dans les parages, cet ennemi invisible qui, sans discernement, tue bêtes et hommes ? L’aventure les mènera aux confins d’un territoire désolé et abandonné des dieux, dans des endroits dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence. Pour Ferya, aucun doute : la seule façon de s’en sortir consiste à réveiller ce qui sommeille chez l’enfant, cette magie ancestrale, transmise par son père. Mais Gulgoren cache bien d’autres secrets dans les tréfonds de son être… Un germe mystérieux, qui pourrait changer à jamais le visage de l’Arctique.

— Fantasy / Survie / horreur —

 

 

Chronique Pressée :

 

En un mot :

∼ Quel merdier ! 

 

En une phrase :

∼ Quand un petit gringalet et deux combattants coriaces du clan des Arctiens fuient une mort certaine en territoire gelé, ça donne une aventure se situant entre horreur et barbarie, une sorte de remake d’Alien & Game of Throne ! ∼

 

Sur le style :

∼ Langage très fleuri de la part de nos « nobles » guerriers VS narration très précise, voire soutenue, du narrateur : voilà de quoi battre le chaud-froid 

 

 

878873541940Ligne

 

bémol

Le gros bémol avec ce livre, pour moi, c’est que je ne suis pas du tout le public cible ! C’est un gros inconvénient car, même en restant objective, beaucoup de choses dans ce roman fantasy n’avaient aucune chance de me plaire alors que vous pourriez très bien adorer de votre côté : en effet, ce livre se situe entre Game of Throne et Alien, or j’ai détesté l’univers proposé par Martin et ne suis pas non plus une fan d’horreur, donc je ne pouvais que très modérément apprécier ce roman, même si certains aspects ont su me séduire malgré tout.

En dehors de ce premier constat, je n’ai pas apprécié l’écart entre le langage fleuri -vraiment très vulgaire – des guerriers et la narration en pur registre soutenu. Les dialogues, de la même façon, peuvent emprunter un vocabulaire riche comme très grossier. Or, il n’est absolument pas crédible pour moi qu’un barbare prononce cet étrange mélange de niveaux de langue : « poils pubien de la Pléthore » (le dernier terme étant dans un registre stratosphérique par rapport au juron du début). Néanmoins, il faut rendre à César ce qui est à César, et tout ceci est la pure expression de la volonté de l’auteur qui a choisi d’amuser et de surprendre son lecteur grâce à ces associations paradoxales de registres ou à la dissonance évidente entre niveau de langue dans la narration et les dialogues des personnages. Je salue la volonté d’auteur assumée et la prise de risque, même si c’est un des points qui m’a déplu dans le roman.

Il y a également eu BEAUCOUP trop de jurons et de grossièreté à mon goût ! J’ai fini par en avoir assez, personnellement. Je n’ai pas trouvé qu’une telle fréquence servait l’histoire ou apportait quelque chose de plus. J’ai regretté que ces jurons soient modernes (ex: « Ta gueule ») et non inventés pour donner une coloration Arctienne à ces amabilités.

En dépit du style de l’auteur, auquel je n’ai malheureusement pas accroché, le roman a aussi manqué de sensibilité pour moi : je ne me suis attachée à AUCUN personnage, ce qui est vraiment dommage. C’est le plus gros problème que j’ai eu avec l’histoire (ce qui me rappelle GOT) : des personnages souvent dénués de grandeur, de finesse ou d’élégance – mais je vous vois venir et déjà me rétorquer qu’il s’agit d’un roman sur un peuple de barbares, pardi ! Et je réponds que c’est bien pour ça que je vous ai prévenus que ce n’était pas mon genre de roman).

Ce qui m’a immédiatement séduite, à savoir l’univers, a été trop peu développé et reste assez succin. Cette remarque est purement subjective puisqu’elle découle de ma principale attente dans un roman de fantasy : la découverte d’un univers !

Enfin, le roman étant très accès fuite et survie, j’ai trouvé que le déroulé était répétitif : combat, fuite, discussion pour convaincre Ferya d’abandonner Gulgoren. Il y a bien une évolution en crescendo entre ces scènes, mais j’attendais davantage de variations dans la nature des aventures et des discussions.

 

 

240_F_45067146_Zjt8iPADrnB7COO2zfrQIZZNiJySaJm0.jpg

Un titre très accrocheur !

J’ai apprécié l’univers original : l’Arctique, les clans, la magie et le mystère entourant les origines de Gulgoren !

J’ai eu envie de finir le roman par curiosité, pour avoir la réponse aux fameuses questions : est-ce que la magie de Gulgoren va enfin se réveiller bordel ? Et si oui, quand ? Et de quelle nature sera-t-elle ?

Les combats étaient spectaculaires, malheureusement, n’étant pas très attachée aux personnages, je pense ne pas en avoir profité autant qu’il aurait fallu. Une petite mention quand même pour la fuite dans la neige qui était originale.

Quelques scènes du roman m’ont tout de même touchée ! SPOILERS (surlignez pour lire) : la scène de l’ourson et la mort finale de Ferya !

 

878873541940Ligne

 

depositphotos_20419617-stock-illustration-spilled-coffee

En un mot, c’était trop bourrin et trop accès survie pour moi ! Je n’ai pas non plus été sensible au volontaire écart de niveau de langue entre la narration et les dialogues.

Cependant, si vous aimez les barbares, les combats sanglants et bien impressionnants, le tout au milieu d’une flopée de jurons,

ce roman est peut-être fait pour vous !depositphotos_20419617-stock-illustration-spilled-coffee

 

*** Remerciements ! ***

Je remercie infiniment Fantasy-Editions.RCL de m’avoir envoyé ce roman ! Je l’avais demandé parce que le résumé m’avait vraiment séduite (le côté magie ancestrale et clan en Arctique éveillant pour moi tout un univers) : malheureusement, je ne m’attendais pas à un roman de survie un peu répétitif, genre que je n’affectionne pas tellement, d’où ma chronique et ma déception de lecture ! Je suis cependant heureuse de l’avoir lu et de vous en parler car tout ce que je n’ai pas aimé pourrait plaire à d’autres !

 

Pour acheter De Sang et de Froid,

il suffit de cliquer !

9791092557800_1_75

 

À votre tasse de café et couvrez-vous bien pour affronter les dangers de l’Arctique !

wintry-3530832_1920

 

Laissez-moi vos avis en commentaire !

Avez-vous aimé ma Chronique Pressée ?

La lecture de ce livre ?

2 Replies to “Chronique Pressée 38 – De Sang et de Froid”

  1. C’est dommage que tu n’ais pas plus accroché que cela mais je pense que pour le coup, et comme tu le dis, tu n’es sans doute pas le public visé.
    J’ai vraiment bien aimé ce livre ainsi que le personnage de Gulgoren que j’ai vu grandir et gagner en maturité, sa relation avec Ferya est vraiment très touchante aussi.
    L’horreur est un genre que j’apprécie, de même que les univers sombres et violents, alors forcément, j’ai été servi! J’avoue ne pas avoir été gênée par les jurons, ce n’est pas un élément qui m’a plus marqué que cela…
    Je te souhaite de belles lectures à venir.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est dommage d’autant plus que Fabrice est vraiment un auteur très chouette, mais voilà, je n’aime pas la violence ni le mélange de registre. Des choses qui arrivent ! Ceci dit, je te remercie de venir laisser ton avis positif en commentaire ! Cela permettra de nuancer ma chronique pour ceux qui sont plus enclins à apprécier la violence 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Cicco Lady

Positive photography ❤️

lilitherature.com

Tout est littérature

Serial ReadeuZ

Chroniques littéraires

♡ Amel'z on web ♡

Blog lecture, écriture et développement personnel

La Lectrice Compulsive

Une lectrice qui vit sous sa pile à lire

Les mots d'Eric

J’ai décidé d’ouvrir un blog dédié à l’amour que je porte aux mots, à la poésie. Depuis quelques temps j’avais pris l’habitude de publier tous les dimanches, une poésie, un court texte en prose, une micro nouvelle, généralement illustrée d’une photographie. J'ai envie d’aller un peu plus loin et de ne plus mélanger mes publications qui ne sont pas de même nature. C’est vrai aussi que jamais je n’ai ressenti aussi fort le besoin de prendre le temps d’écrire, pour apporter un peu d’apaisement dans une période où les mots sont trop souvent abîmés, à trop les utiliser pour salir, pour haïr. Ces textes que je vous propose de découvrir ou de redécouvrir, ont pour certains été écrits il y a longtemps, d’autres seront des productions du jour.

Au Bazart des Mots

"Entrez sur la pointe des pieds pour ne pas déranger nos rêves éveillés"

Je lis et je raconte...

Chers lecteurs, chères lectrices, attention à votre petit coeur. Je vais vous révéler mon intention secrète : vous faire vibrer, vous faire lire, vous faire vivre, tout simplement... Et si la littérature était plus qu'un loisir ? Et si c'était vital ? Imaginez l'infinité de mondes, d'univers, de sentiments, de vies, d'aventures, que l'on peut créer avec des mots placés les uns derrière les autres comme une belle farandole de joie et de couleur... Entrez dans mon coeur, entrez dans ma bibliothèque...

Dévolivre

Pour tous les dévoreurs de livres...

Heart Hanea's Book

Blog Littérature

Le point Cul

- un point culturel et culinaire -

Nana Booklover

"She reads books as one would breathe air, to fill up and live"

darkjeanblackshirtduskyshoes.wordpress.com/

Blog mode, beauté, mode de vie.

Le monde enchanté de mes lectures

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté

Les Cent Ciels

Être, Exister, De-Venir, Vivre, Réalité, Action, Agir, Plaisirs_Emotions_Désirs_Sensations_Emois_Désirs_Perceptions_Réalisations, Jouir

Les lectures de Louise

" La lecture est une amitié " Marcel Proust

La petite rédactrice

Tutorat - Rédaction - Correction

%d blogueurs aiment cette page :