Les Chroniques Pressées d'une prof de français

Flash Auteur 33 – Virginie Vaquez – SI TU HÉSITES…

Scroll down to content
Une question, une réponse  : le tout en une seule phrase !
Attention, exercice de concision difficile mais qui permet une rencontre flash et explosive !

 

*********************************************************************************************************
***Règlement ***
N’importe qui peut participer du moment qu’il :
 
* est un auteur ayant déjà publié un livre ou une nouvelle en auto-édition ou en maison d’édition
* choisit entre « FLASH AUTEUR 0 – un livre flashé » ou « FLASH AUTEUR 0 – plusieurs livres flashés »
* me demande le questionnaire (doc word) et me le retourne par MP sur FB ou par mail rempli intitulé « FLASH AUTEUR – son nom »
* répond aux questions en une seule phrase (de la majuscule jusqu’au point = soit une phrase simple, soit une phrase complexe)
* partage au moins un autre Flash Auteur ou une chronique sur son profil ou un groupe FB afin de faire connaître d’autres auteurs (exception pour les auteurs n’ayant pas FB) !
* patiente pour la publication de son Flash Auteur, car les publications des Chroniques Pressées paraissent au rythme d’une parution par semaine avec alternance des menus pour éviter de lasser les lecteurs (de plus, le but du Flash Auteur est de mettre en avant les auteurs et donc de laisser de l’espace à chacun pour avoir sa part de visibilité !)
*********************************************************************************************************

 

 

Il est grand temps d’en savoir plus sur…

 

Virginie Vaquez

*** Questions avant lecture du livre ! ***

 

Je suis très heureuse que VIRGINIE VAQUEZ ait accepté de se prêter à l’exercice difficile de « la réponse en une phrase » et la remercie pour sa participation !

 

virginie1

Virginie Vaquez,

autrice du roman SI TU HÉSITES…

Auto-édition

 

 

Virginie Vaquez vue par Virginie Vaquez

 

1. Quel genre d’écrivain es-tu ? En une phrase ou un mot !

Le genre d’écrivain par accident !

2. Comment te vient l’inspiration ? En une phrase !

Elle débarque n’importe quand sans prévenir.

3. Pourquoi est-ce que tu écris ? En une phrase ! (On ne triche pas ! Je surveille)

Pour avancer, certaines choses sont trop importantes pour tomber un jour dans l’oubli.

4. À quoi servent tes écrits, à ton avis ? En une phrase, toujours !

A vivre l’instant présent. Intensément!

5. Pour quel(s) lecteur(s) ? En une phrase, encore !

Pour les adeptes des remises en question, ceux qui n’osent pas se demander « pourquoi pas», ceux qui continuent de vivre hier par peur de découvrir demain !

6. Quel est ton auteur favori (roman, théâtre ou poésie) ? En une phrase et un titre d’oeuvre si tu veux !

Un seul ? Rooh… Alors Guillaume Musso, La fille de papier.

7. Quel livre t’a le plus marqué ? En un titre et éventuellement quelques mots du pourquoi !

En attendant Bojangles. Ce livre m’a bouleversée, il est si vrai, si intense, si beau, je me réveille d’ailleurs encore souvent le matin avec cette magnifique chanson de Nina Simone.

8. Quel est ton personnage préféré tout texte confondu ? Présente-le en une phrase et quelques mots !

Ellana de Pierre Bottero, c’est une femme forte, aventurière, droite, le genre de personnage que l’on rêve de devenir un jour avec cette prestance incroyable mais toujours enveloppée d’humilité.

(Ah moi aussi c’est Ellana ! C’est vraiment la femme « parfaite »)

9. Quel est le mythe que tu préfères ? En une phrase !

Pandore, « au fond de cette boîte, seule reste l’espérance».

(Ah encore pareil pour moi ! Ou en tout cas, il est parmi mes mythes préférés !)

10. Complète ce début de citation d’Apollinaire : « Il est grand temps de rallumer… » En quelques mots ou une phrase, au choix !

« Il est grand temps de rallumer » la musique et de danser jusqu’à l’épuisement !

11. Quelle est ta citation de cœur (qui t’a marquée, qui te définit ou qui te guide pour écrire ?) Là ça peut dépasser une phrase, la faute à l’auteur cité !

« Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé. »

Christopher McCandless

(Très humain !)

 

 

couverture si tu hésites

« Mon essentiel a un nom, Julian !
Il est entré un jour dans ma vie, non pas pour faire quelques pas à mes cotés, mais pour tout changer.
Il m’a créé un monde, un but, une vie.
Un lien extraordinaire.
Ce n’est ni une relation amicale, ni une relation fraternelle, bien plus puissant qu’une relation amoureuse, une rencontre d’âme.
Une dépendance devenue si intense que tout s’amplifie.
Un amour irréel, fusionnel, réciproque, indestructible et destructeur… »

 

 

Le titre Si tu hésites…

 vu par Virginie Vaquez

 

1. Pourquoi ce titre ? En une phrase, on continue !

C’est le credo du personnage principal « Si tu hésites, c’est que tu aurais déjà dû le faire ! »

2. Que t’inspire-t-il, à toi ? En une phrase, courage !

Une pulsion de courage dans la prise de décision ^^.

3. Qu’aimes-tu dans ce titre ? En une phrase !

Sa liberté, chacun termine cette phrase comme il le souhaite.

4. Quel lien avec ce que tu racontes ? En une phrase et sans trop en dire bien sûr !

Fil conducteur.

5. Si tu devais résumer ton livre en une seule ligne d’horizon à l’image de mes EN UNE LIGNE, que dirais-tu ?

Si tu hésites… : Une rencontre d’âme.

 

 

Liste des personnages

Evie :

c’est une jeune femme introvertie, nuancée, courageuse mais craintive, sensible, attachante, possessive et souvent aveuglée par ses propres peurs.

Julian :

le monde d’Evie gravite autour de cet homme, il est curieux, aventurier dans l’âme, romantique, incroyablement dévoué mais si fragile.

 

Les personnages de Si tu hésites…

vus par Virginie Vaquez

 

1. Les prénoms de tes personnages ont-ils une importance ? En une phrase, toujours !

Oui, rien n’est jamais choisi par hasard.

2. En quoi ? Une phrase pas plus !

Ils permettent de s’attacher à la personne, au personnage, de le rendre réel, vivant, de le reconnaître.

3. Font-ils passer un message ? Si tu as besoin de rajouter quelque chose à la question précédente, mets-le ici !

Le prénom en lui-même, non pas forcément, mais ils n’auraient pu s’appeler autrement.

4. Qu’est-ce qu’un prénom représente pour toi ? Ton avis personnel en une phrase !

Il participe à ta construction, à définir celui ou celle que tu es aujourd’hui.

5. Quel est le personnage de ton roman que tu préfères ? Son nom et une petite présentation de lui en une phrase !

Julian sans hésitation. C’est le héros du livre, il pense être dépendant d’Evie pour rester droit, sans même s’apercevoir que c’est lui le pilier de leur histoire !

6. Pourquoi ? Ton explication en une phrase !

Sans en avoir conscience, il rassemble en lui ce qu’on appelle le bonheur.

7. Celui qui te ressemble ou t’a ressemblé ? En une phrase !

Evie, sans explication…

8. Le personnage que tu aimes le moins de ton roman, s’il y en a un ? En une phrase, on n’oublie pas !

Madame Duclouet, le genre de tyran qui prend plaisir à détruire une personne.

9. À quel personnage de ton roman, selon toi, faudrait-il ressembler ? En une phrase !

A Julian, avec un peu plus d’optimisme et de confiance en soi.

10. À quel personnage ne faudrait-il surtout pas ressembler ? En une phrase !

A Marianne, égoïste et manipulatrice.

11. Comment as-tu fait naître tes personnages ? En une phrase, oui c’est dur, je sais !

Ils existaient déjà…

12. Quel personnage de ton histoire, pour toi, sera inoubliable ? En une phrase !

Julian !

 

 

L’intrigue en quelques mots

sans étouffer le suspense bien sûr !

« Seule la danse m’avait permis de ne pas m’effondrer jusqu’ici, mais il venait d’arriver, Julian. Il était mon monde, mon repère, ma force, mon passé, mon présent et mon avenir, il était tout et je savais qu’une fois réunis, je serai forte, indestructible parce qu’avec lui j’étais vivante, heureuse, si heureuse. »

(Virginie Vaquez)

L’intrigue de Si tu hésites…

vue par Virginie Vaquez

 

1. Est-ce que cette histoire est tirée de choses que tu as vécues ? En une phrase, si possible !

Oui.

2. As-tu imaginé la fin de l’histoire avant d’avoir le début ? En une phrase !

Oui, j’ai même commencé par la fin.

3. Est-ce que l’histoire actuelle est similaire à tes premières idées en écrivant le texte ? En une phrase !

Oui, même si on a toujours l’impression d’avoir oublié des choses.

4. Est-ce que tu aimes ta fin ? Explique-nous en une phrase sans trop en dire !

Non, parfois je serais tentée par des fins « alternatives ».

(C’est une idée intéressante !)

5. Que faut-il retenir de ton histoire ? En une phrase, c’est important !

Qu’il faut vivre l’instant présent, et prendre tout ce qui s’offre à nous sans se poser de question.

6. Quel message as-tu voulu faire passer ? En une phrase, ça continue !

Qu’a force de trop hésiter, on oublie de vivre.

 

 

Le mot de la fin de Virginie Vaquez

En quelques lignes !

Pourquoi devrait-on lire ton roman ? 
Que dirais-tu pour nous le faire ouvrir et lire ?

 

Je m’appuierais sur le premier retour que j’ai eu.

« Pour avoir lu beaucoup de romans et d’histoires de sentiments, celui-ci est unique dans le sens où il est sans fioriture. Presque violent dans sa simplicité. Pas de détail inutile, de remplissage de page. Un regard amoureux raconter en finesse. On rit avec eux, on voyage, on aime, on pleure… Pourtant c’est là, ça brûle, c’est l’évidence même, tout le monde le sent, le sait… et on aura jamais de hurler « pourquoi ?! » Autant à elle qu’à lui… »

C’est exactement ce que je voulais faire ressentir en l’écrivant, un texte vrai, intense !

 

Si vous aimez les histoires d’amour intenses, sincères, simples et directes,

de celles qui vous rappelleront votre plus grand amour,

n’hésitez plus et osez découvrir Si tu hésites… de Virginie Vaquez !

 

Si Virginie Vaquez vous a convaincus, 

achetez son roman

Si tu hésites…

 

couverture si tu hésites

 

C’était Mélodie Ambiehl aux questions et l’autrice VIRGINIE VAQUEZ aux réponses !

Merci à ceux qui ont suivi ce Flash Auteur, 

je vous laisse sur un extrait SPLENDISSIME de la pièce de théâtre Les Mamelles de Tirésias d’Apollinaire

(il aurait adoré mon néologisme, je n’en doute pas!) :

 

 

« Les étoiles mouraient dans ce beau ciel d’automne

Comme la mémoire s’éteint dans le cerveau

De ces pauvres vieillards qui tentent de se souvenir

Nous étions là mourant de la mort des étoiles

Et sur le front ténébreux aux livides lueurs

Nous ne savions plus que dire avec désespoir

ILS ONT MÊME ASSASSINÉ LES CONSTELLATIONS

Mais une grande voix venue d’un mégaphone

Dont le pavillon sortait

De je ne sais quel unanime poste de commandement

La voix du capitaine inconnu qui nous sauve toujours cria

IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ÉTOILES »

 

Les Mamelles de Tirésias, Guillaume Apollinaire. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Blog Site of Gabriele R.

Post, news, diary... All the world around me, ALL THE WORDS AROUND YOU

l'encre de l'écriture poétiques

L'amour n'est pas une légende

Les chroniques de Louise Desmons

Petits textes d'humeurs et d'humour. Tous contes faits.

Le tempo des livres

Une plume, des rythmes.

Histoire et Animaux en folie

Histoire, Animaux , actualité...

BSF

Voir, juger, agir.

Travel Colibri

Voyages sur le monde

Soif de Joie

Le développement personnel par la psychologie positive

lesushiquibouquine.wordpress.com/

Blog lecture et pop-culture

Livraisons Littéraires

Conseils livrés au quotidien

La Bibliothèque de Lilly McNocann

"Books are often more than just books" — Roxane Gay

lilitherature

Tout est littérature

Serial ReadeuZ

Chroniques littéraires

♡ Allée des mots ♡

Blog lecture, écriture, art, développement personnel

La Lectrice Compulsive

Je voyage au gré des pages sur une mer d’encre.Lectrice passionnée, je partage avec vous mes lectures à travers mes chroniques.Je partage mes textes sur L’autrice compulsive https://lautricecompulsive.wordpress.com//

Les mots d'Eric

La poésie est partout, je la sens, la ressens, la partage...

Au Bazart des Mots

"Entrez sur la pointe des pieds pour ne pas déranger nos rêves éveillés"

%d blogueurs aiment cette page :