Les Chroniques Pressées

Flash Auteur 36 – Pascale Montagné -Bonnet

Scroll down to content
Une question, une réponse  : le tout en une seule phrase !
Attention, exercice de concision difficile mais qui permet une rencontre flash et explosive !

 

*********************************************************************************************************
***Règlement ***
N’importe qui peut participer du moment qu’il :
 
* est un auteur ayant déjà publié un livre ou une nouvelle en auto-édition ou en maison d’édition
* choisit entre « FLASH AUTEUR 0 – un livre flashé » ou « FLASH AUTEUR 0 – plusieurs livres flashés »
* me demande le questionnaire (doc word) et me le retourne par MP sur FB ou par mail rempli intitulé « FLASH AUTEUR – son nom »
* répond aux questions en une seule phrase (de la majuscule jusqu’au point = soit une phrase simple, soit une phrase complexe)
* partage au moins un autre Flash Auteur ou une chronique sur son profil ou un groupe FB afin de faire connaître d’autres auteurs (exception pour les auteurs n’ayant pas FB) !
* patiente pour la publication de son Flash Auteur, car les publications des Chroniques Pressées paraissent au rythme d’une parution par semaine avec alternance des menus pour éviter de lasser les lecteurs (de plus, le but du Flash Auteur est de mettre en avant les auteurs et donc de laisser de l’espace à chacun pour avoir sa part de visibilité !)
*********************************************************************************************************

 

 

Il est grand temps d’en savoir plus sur…

 

Pascale Montagné-Bonnet

*** Questions avant lecture du livre ! ***

 

Je suis très heureuse que PASCALE MONTAGNE-BONNET ait accepté de se prêter à l’exercice difficile de « la réponse en une phrase » et la remercie pour sa participation !

 

IMG_0512

Pascale Montagné-Bonnet,

autrice du roman ELLE N’ÉTAIT PAS JOLIE, ELLE ÉTAIT PIRE

Fantasy-editions.RCL, collection blanche

 

 

Pascale Montagné-Bonnet vue par

Pascale Montagné-Bonnet

 

1. Quel genre d’écrivain es-tu ? En une phrase ou un mot !

Un écrivain qui a besoin des autres.

2. Comment te vient l’inspiration ? En une phrase !

Par hasard le plus souvent, ensuite je cherche les mots plus que je ne les trouve.

3. Pourquoi est-ce que tu écris ? En une phrase ! (On ne triche pas ! Je surveille)

Peut-être (mais il y a d’autres raisons…) pour me surprendre moi-même.

4. À quoi servent tes écrits, à ton avis ? En une phrase, toujours !

Très basiquement à raconter une histoire, avec une résonance philosophique.

5. Pour quel(s) lecteur(s) ? En une phrase, encore !

Tous.

6. Quel est ton auteur favori (roman, théâtre ou poésie) ? En une phrase et un titre d’oeuvre si tu veux !

Pas un auteur favori, mais de nombreux auteurs : Jean Genet pour la transgression, Proust pour la poésie, Flaubert, Maupassant, Zweig, la liste est encore longue.

7. Quel livre t’a le plus marqué ? En un titre et éventuellement quelques mots du pourquoi !

Dernièrement Sorcières De Mona Chollet, instructif, philogyne, et passionnant.

8. Quel est ton personnage préféré tout texte confondu ? Présente-le en une phrase et quelques mots !

Bakhita, femme exceptionnelle qui après une vie d’esclavage et de souffrances insupportables finira religieuse et sainte.

(J’ai également été envoûtée par ce roman de Véronique Olmi, sa poésie incantatoire et l’incroyable force de Bakhita : voir ma chronique pressée chef-d’oeuvre 1)

9. Quel est le mythe que tu préfères ? En une phrase !

Le mythe de Faust : pour obtenir amour, richesse et gloire, un jeune homme vend son âme au diable.

10. Complète ce début de citation d’Apollinaire : « Il est grand temps de rallumer… » En quelques mots ou une phrase, au choix !

« Il est grand temps de rallumer » dans le cœur des hommes une espérance qu’ils sont en train de perdre.

11. Quelle est ta citation de cœur (qui t’a marquée, qui te définit ou qui te guide pour écrire ?) Là ça peut dépasser une phrase, la faute à l’auteur cité !

« C’est l’avantage quand on est plus à l’aise dans ses livres que dans sa propre vie : on est souvent malheureux, c’est vrai, mais il n’en faut pas beaucoup pour être heureux. Ceux qui savent comprendront. »

Anna Gavalda

 

 

Maquette finale 2 Elle n'était pas jolie - copie

Comment aimer quand votre vision du monde ne colle pas aux codes sociaux de la majorité ?
Pourtant Alma ; à force de volonté, arrive à se forger « sa » manière de voir et à créer de véritables liens avec autrui.
Mais un grand amour déçu fait tout voler en éclat. Aujourd’hui, Alma, le plus simplement du monde, tord les barreaux et cours à l’air pur. Elle laisse parler son corps et retient son cœur.
A ce moment, Paul, qui gonfle d’ennui avec Camille, tombe sous le charme de la froide beauté d’Alma.
Le voilà pris au piège. Alma n’est plus celle qu’on quitte. Elle n’est pas jolie, elle est pire.

Un roman dangereux qui dégomme les bons sentiments. Une plume abrasive qui défait les codes sociaux.

 

 

Le titre Elle n’était pas jolie, elle était pire vu par

Pascale Montagné-Bonnet

 

 

1. Pourquoi ce titre ? En une phrase, on continue !

Inspiré de Victor Hugo.

2. Que t’inspire-t-il, à toi ? En une phrase, courage !

La beauté est une énigme.

3. Qu’aimes-tu dans ce titre ? En une phrase !

Le mystère qu’il dégage.

4. Quel lien avec ce que tu racontes ? En une phrase et sans trop en dire bien sûr !

Alma, l’héroïne est une jeune femme d’une beauté exceptionnelle mais n’est pas consciente de l’effet quelle produit sur les autres.

5. Si tu devais résumer ton livre en une seule ligne d’horizon à l’image de mes EN UNE LIGNE, que dirais-tu ?

Comment aimer quand on est différent.

 

 

Liste des personnages

 

Alma :

héroïne singulière qui ressent toutes les choses de manière différente.

Paul :

Prisonnier de la froide beauté d’Alma.

Camille :

Amoureuse transie de Paul, au destin tragique.

Violeta :

Petite fille adoptée, lunaire et originale, révélatrice du secret de leurs différences.

 

 

 

Les personnages de Elle n’était pas jolie, elle était pire vus par

Pascale Montagné-Bonnet

 

 

1. Les prénoms de tes personnages ont-ils une importance ? En une phrase, toujours !

Peu.

2. En quoi ? Une phrase pas plus !

Alma est un prénom très féminin au charme naturel, Paul et Camille sont des prénoms traditionnels, d’un grand classicisme, Violeta puise son origine en Roumanie.

3. Font-ils passer un message ? Si tu as besoin de rajouter quelque chose à la question précédente, mets-le ici !

Pas vraiment.

4. Qu’est-ce qu’un prénom représente pour toi ? Ton avis personnel en une phrase !

Au-delà de l’origine, certains prénoms sont porteurs de promesses…

5. Quel est le personnage de ton roman que tu préfères ? Son nom et une petite présentation de lui en une phrase !

Alma sans nul doute, à force de volonté elle parviendra à créer de véritables liens avec autrui.

6. Pourquoi ? Ton explication en une phrase !

Elle nous fait basculer de la détestation à l’amour, reste à comprendre pourquoi.

7. Celui qui te ressemble ou t’a ressemblé ? En une phrase !

Aucun et un peu tous.

8. Le personnage que tu aimes le moins de ton roman, s’il y en a un ? En une phrase, on n’oublie pas !

Je les aime tous.

9. À quel personnage de ton roman, selon toi, faudrait-il ressembler ? En une phrase !

Alma probablement.

10. À quel personnage ne faudrait-il surtout pas ressembler ? En une phrase !

Aucun.

11. Comment as-tu fait naître tes personnages ? En une phrase, oui c’est dur, je sais !

Par hasard.

12. Quel personnage de ton histoire, pour toi, sera inoubliable ? En une phrase !

Alma et Violeta représentatives d’un grand nombre de personnes atteintes de cette forme d’autisme.

 

 

L’intrigue d’Elle n’était pas jolie, elle était pire vue par 

Pascale Montagné-Bonnet

 

1. Est-ce que cette histoire est tirée de choses que tu as vécues ? En une phrase, si possible !

Non, mais j’ai toujours été intéressée par les troubles du développement.

2. As-tu imaginé la fin de l’histoire avant d’avoir le début ? En une phrase !

Oui globalement je voulais une fin heureuse.

3. Est-ce que l’histoire actuelle est similaire à tes premières idées en écrivant le texte ? En une phrase !

Non, elle a été retravaillée et de nouvelles scènes ont été rajoutées.

4. Est-ce que tu aimes ta fin ? Explique-nous en une phrase sans trop en dire !

Oui, j’aime l’idée d’un épilogue heureux.

5. Que faut-il retenir de ton histoire ? En une phrase, c’est important !

On peut aimer quand on est différents, Alma et Paul ont su en faire un facteur d’évolution, et construire un couple aussi merveilleux que surprenant.

6. Quel message as-tu voulu faire passer ? En une phrase, ça continue !

Se frotter à ses différences. Quel programme ! L’important reste de se créer une complicité.

 

 

Le mot de la fin de

Pascale Montagné-Bonnet

En quelques lignes !

Pourquoi devrait-on lire ton roman ? 
Que dirais-tu pour nous le faire ouvrir et lire ?

 

Ce roman est plein de fougue et d’émotion. Un roman dangereux qui dégomme les bons sentiments. Une plume abrasive qui défait les codes sociaux.

J’ai voulu un roman enragé, une invitation à oser être soi, à construire malgré les aléas de la vie mais aussi et surtout une quête philosophique qui invite au bonheur.

 

Vous aimez les grandes histoires d’amour ?

L’autisme est un sujet qui vous intéresse ?

alors, venez découvrir comment Alma trouve l’amour à sa manière !

 

Si Pascale Montagné-Bonnet vous a convaincus, 

achetez Elle n’était pas jolie, elle était pire !

Couverture finale

 

C’était Mélodie Ambiehl aux questions et l’autrice PASCALE MONTAGNE-BONNET aux réponses !

Merci à ceux qui ont suivi ce Flash Auteur, 

je vous laisse sur un extrait SPLENDISSIME de la pièce de théâtre Les Mamelles de Tirésias d’Apollinaire

(il aurait adoré mon néologisme, je n’en doute pas!) :

 

 

« Les étoiles mouraient dans ce beau ciel d’automne

Comme la mémoire s’éteint dans le cerveau

De ces pauvres vieillards qui tentent de se souvenir

Nous étions là mourant de la mort des étoiles

Et sur le front ténébreux aux livides lueurs

Nous ne savions plus que dire avec désespoir

ILS ONT MÊME ASSASSINÉ LES CONSTELLATIONS

Mais une grande voix venue d’un mégaphone

Dont le pavillon sortait

De je ne sais quel unanime poste de commandement

La voix du capitaine inconnu qui nous sauve toujours cria

IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ÉTOILES »

 

Les Mamelles de Tirésias, Guillaume Apollinaire. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Cicco Lady

Positive photography ❤️

lilitherature.com

Tout est littérature

Serial ReadeuZ

Chroniques littéraires

♡ Amel'z on web ♡

Blog lecture, écriture et développement personnel

La Lectrice Compulsive

Une lectrice qui vit sous sa pile à lire

Les mots d'Eric

J’ai décidé d’ouvrir un blog dédié à l’amour que je porte aux mots, à la poésie. Depuis quelques temps j’avais pris l’habitude de publier tous les dimanches, une poésie, un court texte en prose, une micro nouvelle, généralement illustrée d’une photographie. J'ai envie d’aller un peu plus loin et de ne plus mélanger mes publications qui ne sont pas de même nature. C’est vrai aussi que jamais je n’ai ressenti aussi fort le besoin de prendre le temps d’écrire, pour apporter un peu d’apaisement dans une période où les mots sont trop souvent abîmés, à trop les utiliser pour salir, pour haïr. Ces textes que je vous propose de découvrir ou de redécouvrir, ont pour certains été écrits il y a longtemps, d’autres seront des productions du jour.

Au Bazart des Mots

"Entrez sur la pointe des pieds pour ne pas déranger nos rêves éveillés"

Je lis et je raconte...

Chers lecteurs, chères lectrices, attention à votre petit coeur. Je vais vous révéler mon intention secrète : vous faire vibrer, vous faire lire, vous faire vivre, tout simplement... Et si la littérature était plus qu'un loisir ? Et si c'était vital ? Imaginez l'infinité de mondes, d'univers, de sentiments, de vies, d'aventures, que l'on peut créer avec des mots placés les uns derrière les autres comme une belle farandole de joie et de couleur... Entrez dans mon coeur, entrez dans ma bibliothèque...

Dévolivre

Pour tous les dévoreurs de livres...

Heart Hanea's Book

Blog Littérature

Le point Cul

- un point culturel et culinaire -

Nana Booklover

"She reads books as one would breathe air, to fill up and live"

darkjeanblackshirtduskyshoes.wordpress.com/

Blog mode, beauté, mode de vie.

Le monde enchanté de mes lectures

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté

Les Cent Ciels

Être, Exister, De-Venir, Vivre, Réalité, Action, Agir, Plaisirs_Emotions_Désirs_Sensations_Emois_Désirs_Perceptions_Réalisations, Jouir

Les lectures de Louise

" La lecture est une amitié " Marcel Proust

La petite rédactrice

Tutorat - Rédaction - Correction

%d blogueurs aiment cette page :