Les Chroniques Pressées d'une prof de français

Chronique Pressée 59 – L’autre

Scroll down to content
Vous manquez de temps ? Moi aussi ! Alors prenez votre café et lisez la Chronique Pressée du jour en quelques minutes seulement !

pink-daisies-2121593_1920

L’autre,

Quand les échos d’un passé oublié refont surface dans la vie d’une jeune femme amnésique !

 

ROMAN PERCUTANT

SUR L’AMNÉSIE ET LES SOUVENIRS

Lecture d’une traite !

magnet-double-face-smiley-50mm (1)

 

L’Autre

De Maryn Morgan

Auto-édition

100876558_269307420883106_6799781623047913472_n

 

Quatrième de couverture :

Si vous aviez tout oublié, poursuivriez-vous vos souvenirs à tout prix?

Un véhicule lancé à vive allure.
Le rythme cardiaque qui s’emballe.
A peine le temps d’avoir peur, c’est le choc, l’impact, la douleur indicible et enfin le trou noir. Le silence.

A 23 ans, Louise mène une existence plutôt agréable. Des parents aimants, des amis exceptionnels, un emploi qui la passionne.
Une seule chose lui manque : son passé.

Louise est amnésique. Elle n’a jamais recouvré la mémoire depuis son accident. Pourtant, le jour où des flashs, des cauchemars commencent à se manifester, elle décide de s’y accrocher, déterminée à retrouver ses souvenirs, à se retrouver elle-même.

Mais si oublier peut sembler tragique, se rappeler peut se révéler bien pire encore.
Et si Louise s’était lancée dans une quête empoisonnée ?
Et si, sans le savoir, elle avait ouvert la boite de Pandore ?
Est-ce notre passé qui détermine qui nous sommes, qui décide de notre vie ?

— Littérature blanche —

 

 

Chronique Pressée :

 

En un mot :

∼ Dilemme du souvenir

 

En une phrase :

∼ Quand Louise, jeune femme amnésique, commence à retrouver la mémoire, ses souvenirs ne peuvent se changer qu’en fleurs ou en poison… ∼

 

Sur la construction :

∼ Les échos du passé orchestrent une apothéose de robe et de larmes

98004066_286706199017558_3567427229359013888_n

Sur l’héroïne :

∼ Fleur d’oubli

 

Mots à retenir : 

« La brise continuait de faire danser le long foulard dans les airs, laissant sur son passage de subtils effluves de rose et de lilas. Les arbres majestueux se laissaient, eux aussi, bercer, silencieusement, au rythme de ce souffle frais et léger, comme si, de par leur placidité et leur quiétude, ils tentaient d’atténuer l’horreur de la situation et d’apaiser le vacarme du malheur. »

(p.51, liseuse)

*

 

« Sa mère avait l’habitude de dire que la mémoire est comme un cadavre que l’on sbstine à déterrer pensant qu’il a quelque chose à nous dire, quelque chose de nouveau à nous apprendre. Il n’en est rien. Il est mort depuis longtemps. Il ignore tout d’aujourd’hui. »

(p.45, liseuse)

*

« Tu sais, le malheur rend les questions universelles. Pourquoi ? Pourquoi moi ? Quel est le sens de la vie ? Que est le but de ma vie ? Qui suis-je ? »

(p.74, liseuse)

 

*ATTENTION SPOIL*

Les citations qui suivent vous révèlent la fin de l’histoire, ne les surlignez que si vous avez déjà lu le roman ou que vous ne pensez pas le lire : peut-être qu’alors cela vous donnera envie ?

 

« Lorsque l’impact eut lieu, tout s’arrêta instantanément. C’était fini. Le sang jaillissait recouvrant centimètre après centimètre la peau ‘Adèle, ses cheveux, ses vêtements. Un rouge vif, aveuglant qui recouvrait tout sur son passage, pourtant une goutte, une seule goutte semblait résister. Une goutte transparente, limpide, étincelait au milieu de cette mare gluante. Aussi pure que le coeur d’Adèle, une dernière larme refusait de s’éteindre. »

(p.83, liseuse)

*

« Elle avait cru qu’il serait le terreau où elle trouverait ses racines, où elle planterait celle d’Angèle. Le terreau dans lequel, ensemble elles grandiraient. Mais le passé n’aime pas l’avenir. Et on ne peut pas bâtir sur lui, on ne peut pas y vivre non plus. Il n’y a pas de vie dans le passé. La vie n’existe qu’au présent. Notre terreau c’est aujourd’hui. Le passé n’est que sables mouvants. Louise s’était fait ensevelir. Alors, elle avait fait son choix. Elle ramènerait le passé à sa juste place, dans sa tombe, quitte à l’y suivre. Personne ne verrait son visage, personne ne le connaîtrait. Il ne viendrait pas troubler la vie de ceux qu’elle aimait. Elle laisserait la vie aux vivants. Elle emporterait avec elle les morts et le malheur. »

(p.101, liseuse)

coffee-4152353_1280

bémol

La narration va très vite ! Trop vite ! On ne nous dit que l’essentiel et on saute d’ellipse en ellipse sans avoir suffisamment le temps de suivre les personnages, pourtant très attachants !

Certains passages mélangent les points de vue de manière un peu étrange

J’ai regretté que certains événements ne soient pas développés ou racontés ( par exemple, la première ellipse de plusieurs années au début du roman !)

Manque de descriptions

 

 

240_F_45067146_Zjt8iPADrnB7COO2zfrQIZZNiJySaJm0.jpgLa couverture est belle, le titre bien choisi (comprend-on après lecture) !

Mais bon ça, la couverture, le titre, c’est que du détail à côté de l’histoire originale qui vous attend autour du thème de l’amnésie !

Lu d’une traite en une seule soirée, ce roman choral est une lecture hautement addictive, bourrée d’action et de suspense !

L’émotion n’est pas en reste !

L’intrigue est captivante : une jeune femme amnésique qui a refait sa vie voit ses souvenirs passés revenir, incompréhensibles et inquiétants ! 

La plume est vibrante d’émotion, imagée, précise et rythmée : certaines scènes sont à couper le souffle !

Enfin, c’est surtout par le message et les questionnements existentiels qui jalonnent l’histoire de Louise que ce roman se détache de tous les autres !

*EN MODE SPOIL*

J’ai adoré :

Les personnages :

La fragilité de Louise et la méchanceté de Romane : deux personnalités en miroir, comme les deux faces d’une même pièce engendrées par l’amnésie

La soeur, Adèle, qui hante Romane et Louise, au point de devenir le modèle et reflet de cette dernière

L’intrigue :

Le thème de l’amnésie propice aux secrets et aux rebondissements

La construction en miroir et en échos qui tisse une toile de révélations

La construction en alternance passé et présent qui ne se décrypte qu’au fil du récit

Les changements de points de vue et les différents ressentis des personnages

Les révélations qui en cachent d’autres

La fin :

La scène finale, d’une beauté sépulcrale, émeut aux larmes !

 

Les questions existentielles : 

L’oubli est-il une bénédiction ou une malédiction ?

Les souvenirs, une délivrance ou un poison ?

La vérité sur soi, est-elle dans le passé ou dans le présent ? A-t-on besoin de savoir d’où l’ont vient pour savoir où l’on va ?

Faut-il se souvenir? Ou se souvenir d’oublier ?

Si l’on perdait nos souvenirs, serait-on toujours la même personne ? Et cet autre, serait-elle toujours en nous après ?

coffee-4152353_1280

cafe-2345972_1920

Un roman d’amnésie à lire à tout prix !

Presque un coup de foudre, il n’a manqué à ce roman choral qu’une narration plus développée pour ravir mon cœur ! L’histoire, magnifique et haletante, fait partie de ces intrigues bourrées de suspense et d’émotion qu’on peine à garder pour soi ! Coups de théâtre, successions de révélations et tombé de rideau magistral vous feront repenser l’oubli et la mémoire

Et si se souvenir était une malédiction ?

cafe-2345972_1920

Pour acheter L’Autre,

il suffit de cliquer !

100723477_2653483834886543_300949745705156608_n

 

À votre tasse de café et n’oubliez pas qui vous êtes !

pink-daisies-2121593_1920

 

Laissez-moi vos avis en commentaire !

Avez-vous aimé ma Chronique Pressée ?

La lecture de ce livre ?

2 Replies to “Chronique Pressée 59 – L’autre”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Les chroniques de Louise Desmons

Petits textes d'humeurs et d'humour. Tous contes faits.

Le tempo des livres

Une plume, des rythmes.

BSF

Voir, juger, agir.

Travel Colibri

Voyages sur le monde

Soif de Joie

Le développement personnel par la psychologie positive

Le Sushi Qui Bouquine

Lecture et pop-culture

Livraisons Littéraires

Conseils livrés au quotidien

Le Comptoir de la Culture

auteur(e)s et chroniqueur(se)s du piano bar

La Bibliothèque de Lilly McNocann

"Books are often more than just books" — Roxane Gay

lilitherature.com

Tout est littérature

Serial ReadeuZ

Chroniques littéraires

♡ Allée des mots ♡

Blog lecture, écriture et développement personnel

La Lectrice Compulsive

Lectrices passionnées chroniquent leurs récentes et anciennes lectures afin de les partager avec d'autres passionnés de lecture.Voyageons au fil des pages sur des mers d encre

Les mots d'Eric

La poésie est partout, je la sens, la ressens, la partage...

Au Bazart des Mots

"Entrez sur la pointe des pieds pour ne pas déranger nos rêves éveillés"

Je lis et je raconte...

Chers lecteurs, chères lectrices, attention à votre petit coeur. Je vais vous révéler mon intention secrète : vous faire vibrer, vous faire lire, vous faire vivre, tout simplement... Et si la littérature était plus qu'un loisir ? Et si c'était vital ? Imaginez l'infinité de mondes, d'univers, de sentiments, de vies, d'aventures, que l'on peut créer avec des mots placés les uns derrière les autres comme une belle farandole de joie et de couleur... Entrez dans mon coeur, entrez dans ma bibliothèque...

Dévolivre

Pour tous les dévoreurs de livres...

Heart Hanea's Book

Blog Littérature

Le point Cul

- un point culturel et culinaire -

%d blogueurs aiment cette page :