Les Chroniques Pressées d'une prof de français

Chronique Pressée 67 – La vie qui m’attendait

Scroll down to content
Vous manquez de temps ? Moi aussi ! Alors prenez votre café et lisez la Chronique Pressée du jour en quelques minutes seulement !

mug-5089934_1920

Avec La vie qui m’attendait,

partez à la poursuite d’un secret inavouable !

UN EXCELLENT ROMAN !

Écriture littéraire et fluide pour une histoire haletante

magnet-double-face-smiley-50mm (1)

La vie qui m’attendait

De Julien Sandrel

Chez Calmann-Lévy

La vie qui m'attendait

Quatrième de couverture :

QUAND LE BONHEUR N’ARRIVE PAS,
QUAND UN MENSONGE A TOUT FAUSSÉ,
ET SI C’ÉTAIT L’HEURE DE LA DEUXIÈME CHANCE ?
« Ma petite Romane, on se connaît depuis longtemps, il faut que je vous dise : je vous ai vue sortir en larmes du bureau de ce pneumologue à Marseille. Pourquoi vous cachiez-vous sous une perruque rousse ? »
Romane, 39 ans, regarde avec incrédulité la vieille dame qui  vient de lui parler. Jamais Romane n’a mis les pieds à Marseille. Mais un élément l’intrigue, car il résonne étrangement avec un détail connu de Romane seule : sa véritable couleur de cheveux est un roux flamboyant, qu’elle déteste et masque depuis
l’adolescence sous un classique châtain.
Qui était à Marseille ?
Troublée par l’impression que ce mystère répond au vide qu’elle ressent depuis toujours, Romane décide de partir à la recherche de cette autre elle-même. En cheminant vers la vérité, elle se lance à corps perdu dans un étonnant voyage
entre rires et douleurs.
UN ROMAN LUMINEUX SUR LA QUÊTE DU BONHEUR,
LA FORCE DES LIENS FAMILIAUX
ET LE COURAGE DE RÉINVENTER SA VIE.
— Littérature contemporaine —

Chronique Pressée :

En un mot :

∼ Le sang d’un silence

En une phrase :

∼ A trente-neuf ans, Romane part en quête de l’autre moitié d’elle-même à Avignon et suit le terrible cours d’eau de son passé jusqu’au nœud fatal

Sur la fin :

∼ De multiples fins possibles se succèdent et se télescopent jusqu’au dernier mot de l’histoire ∼ 

Les mots à retenir :

« Il est vrai qu’en l’espace de cinq minutes, j’ai crié, pleuré, et respiré comme un clébard. »

*

« Son regard… Il y a tout dans son regard. La peur, la surprise, l’incrédulité, la mort, la vie. »

*

« Il va pourtant bien falloir le relier, ce mot flottant qui tranche nos veines et unit nos sangs.

Mensonge. »

*

« Sur la marche n°3, le goût de la glace partagée avec Marie quelques instants plus tôt.

Sur la marche n°4, la saveur sucrée du baiser de Désiré.

Sur la marche n°10, la voix de mon père, son timbre si doux, ses « je t’aime ». […]

Sur la dernière marche, le sourire de Juliette. »

coffee-4152353_1280

bémol

Il y a un côté parfois un peu trop romanesque dans ce récit, tout se passe un peu trop bien par moment ou semble un peu trop tiré par les cheveux pour le réel.

Certains aspects ont été peu traité : comme la relation entre Juliette et Romane qui n’est pas au cœur de l’histoire. C’est un choix d’auteur, pas un mauvais choix, mais un choix qui laisse peut-être un goût « de manque » pour les lecteurs qui comme moi ont adoré ce roman et ses personnages ! J’en voulais plus encore ! 

*

240_F_45067146_Zjt8iPADrnB7COO2zfrQIZZNiJySaJm0.jpg

Une belle écriture littéraire : simple, maîtrisée, poétique, fluide et gémellaire ! Une écriture parfaite pour ce récit et son souffle haletant.

Des personnages attachants : Romane la terrifiée est drôle et touchante à la fois, c’est un plaisir de la suivre dans ses pensées foldingues, ses angoisses, ses prises de conscience. J’ai aussi beaucoup aimé le père névrosé et Mme Racine, l’énigmatique passeuse de mots !

J’ai beaucoup aimé le récit intercalé du père de Romane qui nous livre pas à pas les secrets du passé.

Une fin qui n’en finit pas, quelle idée ! Voilà un procédé d’écriture en poupées russes brillant qui m’a fascinée au fil des solutions que trouve Romane jusqu’à l’ultime fin, un peu alambiquée, il faut bien le reconnaître. (SPOILER : J’ai vraiment apprécié les fins multiples un peu dingues de ce roman : Romane pense peut-être prendre la place de sa jumelle, puis imagine se suicider pour la sauver, puis la sauver avec l’aide de son père… Mais finalement, c’est lui qui avait tout manigancé et lui coupe l’herbe sous le pied ! Et au lecteur aussi du coup !)

Une ultime fin surprenante, un peu folle, machiavélique et belle à la fois qui m’a séduite, je l’avoue (SPOILER : il faut croire que j’aime les histoires compliquées où tout avait été planifié à l’avance et où les personnages ne sont finalement que les jouets d’un destin qui leur  échappe, écho moderne de la tragédie classique), avant la touche finale qui boucle la boucle dans un symbolisme très fort (SPOILER : Romane a deux filles comme pour rompre le mauvais sort des jumelles et du passé).

coffee-4152353_1280

cafe-2345972_1920

Un excellent roman de littérature : bien écrit, concis, plein de rebondissements, de révélations et d’émotions ! Je recommande ce roman à tous ceux qui apprécient les personnages hypocondriaques, anxieux et un peu ridicules sur les bords !

Dans ce roman, Julien Sandrel a montré tout son talent pour créer des fins inattendues, un peu tirées par les cheveux, multiples et enchâssées comme des poupées russes jusqu’au fin mot de l’histoire !

Il me tarde de lire son premier roman La Chambre des merveilles !

cafe-2345972_1920

Pour acheter La vie qui m’attendait,

il suffit de cliquer !

sandrel La vie qui m'attendait

À la tasse de café qui vous attend !

mug-5089934_1920

Laissez-moi vos avis en commentaire !

Avez-vous aimé ma Chronique Pressée ?

La lecture de ce livre ?

2 Replies to “Chronique Pressée 67 – La vie qui m’attendait”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Blog Site of Gabriele R.

Post, news, diary... All the world around me, ALL THE WORDS AROUND YOU

l'encre de l'écriture poétiques

L'amour n'est pas une légende

Les chroniques de Louise Desmons

Petits textes d'humeurs et d'humour. Tous contes faits.

Le tempo des livres

Une plume, des rythmes.

Histoire et Animaux en folie

Histoire, Animaux , actualité...

BSF

Voir, juger, agir.

Travel Colibri

Voyages sur le monde

Soif de Joie

Le développement personnel par la psychologie positive

lesushiquibouquine.wordpress.com/

Blog lecture et pop-culture

Livraisons Littéraires

Conseils livrés au quotidien

La Bibliothèque de Lilly McNocann

"Books are often more than just books" — Roxane Gay

lilitherature.com

Tout est littérature

Serial ReadeuZ

Chroniques littéraires

♡ Allée des mots ♡

Blog lecture, écriture, art, développement personnel

La Lectrice Compulsive

Je voyage au gré des pages sur une mer d’encre.Lectrice passionnée, je partage avec vous mes lectures à travers mes chroniques.Je partage mes textes sur L’autrice compulsive https://lautricecompulsive.wordpress.com//

Les mots d'Eric

La poésie est partout, je la sens, la ressens, la partage...

Au Bazart des Mots

"Entrez sur la pointe des pieds pour ne pas déranger nos rêves éveillés"

%d blogueurs aiment cette page :